Au cœur des régions

Orages dans le Maine-et-Loire : une catastrophe pour les agriculteurs

TF1 | Reportage K. Gaignoux, R. Hellec
Publié le 6 juin 2022 à 13h06, mis à jour le 6 juin 2022 à 14h41
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

S'il y a bien une profession pour laquelle les orages de ce week-end ont été dévastateurs, ce sont les agriculteurs.
La grêle a détruit des vignobles, des cultures de céréales, des vergers et des bâtiments.

Ce viticulteur, installé ici depuis 22 ans, ne pensait pas connaître un tel épisode de grêle un jour. "C'était impressionnant. Ça ne faisait que de cogner, cogner, cogner. Et ça n'a duré qu'un quart d'heure...", raconte Ludovic Roy. Juste le temps de prendre quelques photos et il n'avait plus qu'à faire ses comptes. Sur ses treize hectares de vignes, douze sont touchés. "C'est le travail d'un an qui est perdu", se désole le viticulteur d'Épieds (Maine-et-Loire).

À quelques kilomètres, l'orage n'a pas non plus épargné cette parcelle. Plus de la moitié des melons sont à jeter, et impossible de savoir si les plants vont repartir. "Tout le feuillage est détruit, donc les plantes... Ça va sûrement redémarrer, mais pour redonner une fructification normale, ça va être sûrement compliqué", explique Arnaud Courtin, agriculteur.

Dans trois semaines, il prévoyait une belle moisson de colza, mais son champ n'est pas assuré. Il estime le dommage à 2.000 euros par hectare. Sur l'ensemble de ses cultures, il pense que ses pertes avoisineront les 150.000 euros.


TF1 | Reportage K. Gaignoux, R. Hellec

Tout
TF1 Info