Avec le gel des derniers jours, on parle de la semaine de tous les dangers pour les cultures.
Les potagers ne sont pas épargnés.

Après sept jours de gel consécutifs, David Pouget n’a rien pu faire pour sauver ses tomates. "Le gel est rentré dans la serre. Le soleil ne s’est pas levé assez tôt. Et ça ne me l’a pas réchauffé. Ça m’a gelé toutes les feuilles. Poubelle", raconte le maraîcher. "C'est très décevant parce que ça représente beaucoup d'investissement et de travail et ça se perd en une nuit", déplore-t-il.

Il y a une semaine, nous étions allés à la rencontre de ce maraîcher quand il se préparait au gel. La paille et le voile d’hiver n’auront pas suffi pour protéger ses plantations. Cette situation s'explique principalement par ce début de printemps particulièrement chaud.

À quelques kilomètres de là, dans le village voisin nommé Gelles (Puy-de-Dôme), il a bien évidemment gelé aussi. Ce mercredi matin, Guy fait le tour de son jardin et de sa vingtaine d’arbres fruitiers. "Il y aura des conséquences. Peut-être pas un seul fruit, alors que chaque année, il y en a", explique-t-il. Et dans la serre, les tomates ont, elles aussi, souffertes. Les salades et les radis, plus résistants, ont eux survécu, mais leur croissance est ralentie.

Si en cette saison, les épisodes de gel sont normaux, les végétaux sont eux de plus en plus en avance à cause des hivers plus chauds. Plus de 250 records de chaleur ont été enregistrés début avril.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Coline Ameriau, Thomas Gathy

Tout
TF1 Info