L'Amérique du Nord frappée par une canicule sans précédent

Près de 50°C au Canada : la fournaise racontée par des Français

V. F
Publié le 1 juillet 2021 à 10h20, mis à jour le 2 juillet 2021 à 0h20
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

EXTRÊME - Comment supporter 50 °C dans un pays plutôt habitué au froid ? Alors que la canicule continue de sévir au Canada, provoquant de nombreux décès, deux Français témoignent auprès de TF1.

Étouffante, écrasante, suffocante... Les superlatifs ne manquent pas pour décrire la vague de chaleur inédite qui sévit depuis quelques jours dans la région de Vancouver, au Canada. Le mercure a encore facilement franchi la barre des 30 degrés mardi, bien au-dessus de la normale de 21 degrés en cette saison, pendant qu'à l'intérieur des terres, la température était insupportable. Ainsi, à Lytton, à quelque 250 km au nord-est de Vancouver, le thermomètre est monté à presque 48 °C, un record pour cette ville située à la même latitude que la Normandie. Et la nuit n'est d'aucun réconfort, car à minuit, il faisait toujours plus de 30 °C.

Les habitants n'avaient jamais vu ça. Alors pour chercher un peu de fraîcheur, certains ont décidé de quitter la ville pour passer leur journée en forêt, près des rivières. Un pis-aller, car même là, il fait chaud. Manu Raymond, un Français qui vit sur place témoigne dans le 13H de TF1. Pour rafraîchir son appartement, il a recours au système D. "Je mets des petits ventilateurs un peu partout et un gros dans le salon. De plus, on a de la chance, car on a la climatisation dans la chambre. Il fait vraiment très chaud. C'est très difficile de respirer ; Il y a à peu près 60% d'humidité dans l'air", raconte-t-il dans la vidéo en tête de cet article.

Canicule au Canada : en feu après un record de chaleur, le village de Lytton évacuéSource : JT 20h Semaine
JT Perso

De nombreuses victimes

Dans cette région, les habitants ont rarement l'air conditionné. Il faut alors improviser comme Loig Morin et sa famille. "On ne peut pas dormir dans la maison ou quasiment y habiter puisqu'il fait trop chaud, alors on a installé une tente dans le jardin pour servir de refuge pour la nuit", dit-il. Et pour ce chanteur, la chaleur extrême a un autre impact : "Je suis en chômage technique depuis à peu près une semaine, car il fait trop chaud dans mon studio et le matériel ne le supporte pas", ajoute-t-il.

Cette vague de chaleur fait bien sûr la Une des journaux canadiens qui évoquent notamment les nombreuses victimes. Au moins 233 personnes ont ainsi perdu la vie depuis quatre jours de façon subite. "Nous pensons que la chaleur a contribué à la majorité des décès", a précisé la police fédérale, ajoutant que la majeure partie des victimes sont des personnes âgées.

Outre la Colombie-Britannique, des avertissements de canicule ont aussi été lancés pour les provinces plus à l'est de l'Alberta, la Saskatchewan et le Manitoba, ainsi que pour une partie des territoires du Yukon et du Nord-Ouest, au nord du Canada. Cette chaleur extrême est aussi à l'origine de plusieurs incendies de forêts de part et d'autre de la frontière canado-américaine. Les pompiers arrivent pour le moment à les contrôler, mais ils craignent de nouveaux départs de feu dans les prochains jours.


V. F

Tout
TF1 Info