Après les pluies record de ces derniers mois, les nappes phréatiques ont retrouvé un niveau satisfaisant presque partout.
Par endroits, elles sont même trop pleines et l'eau remonte à la surface.
C'est le cas en Charente où s'est rendue une équipe de TF1.

Depuis un mois, Jean-Pierre, qui vit à La Rochefoucauld-en-Angoumois (Charente), a entre 15 et 25 cm d'eau dans sa cave. Au départ, il a eu peur pour ses appareils électriques. "C'est un inconvénient permanent. Notre congélateur est ici. On l'a isolé de l'humidité pour le moment", raconte-t-il dans le reportage du 20H de TF1 ci-dessus. Mais l'eau n'est jamais montée plus haut. "Depuis 22 ans que j'habite cette maison, je n'ai jamais eu la moindre goutte d'eau dans cette cave. C'était assez choquant et même au départ un peu angoissant parce que naturellement, on voit que ça commence à monter et on ne sait pas où ça va s'arrêter", poursuit-il.

En une heure et demie, la cave est de nouveau remplie entre 15 et 20 cm.
Serge, un habitant de La Rochefoucauld-en-Angoumois (Charente)

Son voisin, Serge, est dans le même cas. Lui a dû aménager sa cave pour circuler sans ses bottes. Grâce à une pompe, il évacue l'eau tous les jours, mais elle revient aussitôt. "Il y a un filet d'eau qui part comme un petit ruisseau et qui remplit la cave. En une heure et demie, la cave est de nouveau remplie entre 15 et 20 cm", assure-t-il. Cette eau vient des pluies abondantes de l'automne dernier. Les nappes phréatiques sont remplies au maximum. Résultat, dans ce sol calcaire appelé karst, l'eau s'infiltre jusque dans les caves des maisons. 

Plusieurs commerces, dont un garage, ont aussi été touchés. "Toute la partie au niveau compresseur a été inondée. Et là, on a été obligé de surhausser", témoigne le gérant. Si l'eau était encore montée, il aurait dû arrêter son activité. "Les pompiers sont venus avec leur pompe pour évacuer l'eau. D'ailleurs, on aurait dû arrêter parce qu'après ça devenait un peu compliqué. Et puis c'était plus embêtant parce que ça montait tous les jours", dit-il. 

Des remontées d'eaux sont encore plus spectaculaires à certains endroits, comme dans une ancienne carrière de pierre devenue un lac avec plus de 25 mètres de fond. "Il y a trois ans, c'était la sécheresse, pas d'eau et aujourd'hui, on est rempli. Je pense que c'est des phénomènes malheureusement que l'on reverra", déplore un riverain. En Charente, les niveaux d'eau n'ont pas été aussi élevés depuis 30 ans.


V. F | Reportage TF1 : Yaël Chambon et Jean-Vincent Molinié

Tout
TF1 Info