VIDÉO - La Réunion : les images des premiers dégâts du cyclone Belal

par La rédaction de TF1info Reportage Ignacio Bornacin, Corinne Chevreton
Publié le 15 janvier 2024 à 13h25

Source : TF1 Info

L'œil du cyclone Belal a touché ce lundi matin l'île de La Réunion.
S'il se révèle moins dévastateur que redouté, même si un décès a été confirmé, ses vents et les inondations provoquées par la pluie ont fait de nombreux dégâts.
Le JT de TF1 vous montre les premières images.

Au plus fort du cyclone, le vent, avec des rafales jusqu'à 217 km/h, était assez puissant pour arracher des toits. C'est depuis leur jardin que des Réunionnais nous envoient les vidéos à retrouver dans le reportage du 13H de TF1 ci-dessus. "Dans le nord et dans l'ouest, c'est une situation apocalyptique", commente un habitant. On attend une dégradation d'ici à deux-trois heures, c'est une situation assez dangereuse".

Pensant quelques minutes seulement ce lundi matin, le vent et la pluie se sont calmés. Depuis le pas de sa porte, cet habitant découvre des voitures inondées, emportées par le courant. 

TF1

La veille, une automobiliste qui rentrait chez elle se confiner a connu une grosse frayeur : notre vidéo montre une énorme vague déferler sur la route, noyant sous l'eau son pare-brise. Aujourd'hui malgré le danger, certains profitent de l'accalmie dans la matinée pour braver le confinement imposé sur l'île et témoignent des premiers dégâts. Ici un éboulement : "Bloqués, bloqués, bloquées. La maison et la piscine se sont effondrées", entend-on un homme dire sur les images d'une route obstruée. "On pense à ceux qui ont eu moins de chances que nous, mais là ça se limite à des grosses chutes de branches. On a quand même un branchage assez important qui est tombé", explique un autre. 

Sur le littoral, à Saint-Denis, des arbres ont été déracinés par la puissance du vent, et des rues commencent à être inondées. Près de 800 personnes ont rejoint les centres d'hébergement. Beaucoup ici ont connu le cylone Firinga il y a 35 ans, qui avait causé d'importants dégâts sur l'ile et créé un traumatisme. "Je préfère aller dans un centre emmener ma famille, confie un habitant. Aujourd'hui, je suis assez traumatisé par les cyclones, et vu l'importance de celui-là, j'ai peur"

Ce lundi matin, l'île de La Réunion n'est plus en alerte violette, mais en alerte rouge, ce qui veut dire que les secours peuvent désormais intervenir. Les pompiers vont à la rencontre des habitants les plus exposés pour les inviter à se réfugier. "On avait déjà préparé les sacs comme l'avait recommandé le préfet, indique une sinistrée face à notre caméra. On avait déjà tout préparé, on les avait mis dans la voiture. Ce qui a été difficile et douloureux, c'est de laisser les animaux derrière."

Les Réunionnais restent prudents. De violentes rafales de vent peuvent encore balayer l'île, et des pluies diluviennes pourraient causer d'importantes inondations.


La rédaction de TF1info Reportage Ignacio Bornacin, Corinne Chevreton

Tout
TF1 Info