En Savoie, le village de Saint-Sorlin-d'Arves est méconnaissable après avoir été traversé par des vagues de boue.
Les dégâts sont considérables, laissant les habitants sous le choc.
Une équipe de TF1 s'est rendue sur place ce jeudi matin.

Un déluge de boue qui déferle dans les rues du village. La vidéo du 13H de TF1 ci-dessus montre le flot d'une force impressionnante qui s'est écoulé à plusieurs reprises à travers Saint-Sorlin-d'Arves dans la nuit de mardi à mercredi. "On a eu vraiment une dizaine de vagues, ça a réussi à boucher les ponts, décrit un habitant de cette commune de Savoie. C'est vraiment, vraiment impressionnant. On a senti trembler la maison." "On a eu peur, peur pour nous, mais surtout pour les enfants, parce qu'on en a trois à la maison, raconte une autre. Quand ils hurlent, c'est juste horrible. On peut juste leur dire tout va bien aller, mais on sait que ce n'est pas vrai".

Les dégâts sont immenses. Les pluies torrentielles de ces dernières semaines ont fait glisser 4000 mètres cubes de boue et de roches. Cinq pelleteuses, huit camions et des dizaines de personnes sont à pied d'œuvre ce jeudi matin pour déblayer les rues. Comme Jean-Yves, venu prêter main forte. "On a fait hier toute la journée et depuis ce matin 8h30, dit-il. Face à la montagne, à la nature, on est impuissants, on ne peut rien faire. On est obligés de subir et de faire avec...

La crainte d'une répétition du phénomène

L'extrême pression de ce déferlement a défoncé les portes de l'église, laissant place à un amas de boue. Chez Joël aussi, un mètre de boue s'est infiltré jusque dans l'entrée. "Tout ce qu'il faut retenir, c'est l'effroi que ça produit par le bruit, explique-t-il. C'est quelque chose de puissant. Ça ressemble à une espèce de magma gluant qui rampe, et puis, derrière une espèce de lame de flotte, d'eau".

 Les habitants n'avaient pas connu un tel phénomène depuis 1987. Il faut maintenant tout évacuer en dehors du village. "Toute la boue et les gravats, on les charge dans les camions. Et vu que c'est liquide, on n'a pas de lieu de stockage sur Saint-Sorlin-d'Arves, on est obligés de les emmener à environ huit kilomètres, dans un endroit où ça ne risque pas de couler dans le torrent pour faire d'autres dégâts plus bas", indique le maire Fabrice Baudray.  La commune craint à présent que la pluie ne continue de tomber, entraînant avec elle de nouvelles coulées de boue.


La rédaction de TF1info | Reportage Nadia Hadj-Bouziane, Camille Bruère

Tout
TF1 Info