Deux septuagénaires sont morts noyés ce mardi dans la Manche lors d'un épisode de grandes marées.
L'un d'eux, alors inconscient, a été retrouvé puis transporté par deux ouvriers ostréicoles avant de décéder peu après.
"On l'a mis sur la remorque et puis on l'a remonté", témoigne sous le choc l'un d'eux.

Des vents d'ouest poussant la mer vers la terre, une marée remontée trop vite. Plusieurs personnes se sont retrouvées isolées par la marée dans la Manche mardi, durant un épisode de grandes marées également marqué par la tempête Pierrick, a annoncé la préfecture maritime appelant à la plus grande prudence.

A à Saint-Martin-de-Bréhal, Gael et Fabrice, deux ouvriers ostréicoles, font partie de ceux qui ont attendu la dernière minute. En chemin, ils ont secouru un pécheur à pied inconscient, décédé quelques minutes plus tard à la cale des Salines. "On l'a mis sur la remorque et puis on l'a remonté, ça fait un choc", témoigne-t-il dans le reportage en tête de cet article, encore sous le coup de l'émotion. "Surtout un décès encore quand on récupère les gens et qu'on les remonte à la cale, ça va mais là c'est pas ça", poursuit-il.

Un second septuagénaire a été retrouvé noyé dans la commune ce mardi tandis qu'une troisième personne,  gravement blessée, a été prise en charge en urgence absolue. "Malheureusement, chaque année, on a toujours des accidents qui sont dus la plupart du temps à des conditions climatiques assez exceptionnelles et à une marée très forte", explique le maire Daniel Lécureuil, maire de Bréhal.

Dans ce contexte, les sauveteurs en mer rappellent quelques consignes de prudence. La première : bien connaitre les horaires de marée. "Lorsque les gens ont de l'eau jusqu'aux genoux, un certain âge, chargés, fatigués, il y en a qui tombent", met en garde l'un d'eux. Alors que d'importants coefficients de marée sont attendus jeudi, la préfecture appelle à redoubler de vigilance.


La rédaction de TF1 Reportage TF1 - Merieme Stiti, Aurore Coulon et Lucas Barbier

Tout
TF1 Info