Vague de chaleur : la France face à une canicule précoce en 2022

Températures : à quoi s'attendre cette première semaine des vacances ?

M.L | Reportage TF1 : Henri Dreyfus, Florence de Juvigny et Antoine Janon
Publié le 11 juillet 2022 à 16h01
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

L'épisode de chaleur dans lequel la France est entrée va durer pendant au moins toute la semaine.
Un anticyclone au large du Portugal pourrait entraîner une intensification des températures pour ce week-end.
Il est encore impossible de déterminer si cet épisode va relever d'une canicule.

Vous n'y échapperez pas : la chaleur qui s'abat sur le pays ces jours-ci promet d'être intense et durera au moins jusqu'au week-end prochain. L'Hexagone suffoque et ça ne fait que commencer, puisque les 38 degrés en moyenne sont attendus, et même jusqu'à 40 degrés à l'ombre. Le Sud-Ouest et la vallée du Rhône vont être les plus durement touchés par cette fournaise, mais jusqu'à quand ? 

"Je vois une prévision pour mardi où ça devrait aller mieux, mardi de la semaine prochaine. Mais comme c'est trop loin, la prévision n'est pas assez fiable donc il faut attendre encore un peu", explique dans le reportage du 13H en tête d'article Fabio D'Andrea, prévisionniste au laboratoire de météorologie dynamique à l'École Normale Supérieure (ENS). "On en a pour une semaine au moins, et puis ensuite, on verra."

"Samedi et dimanche, on devrait avoir des pics de chaleur encore plus forts"

Cette chaleur écrasante s'explique par plusieurs phénomènes. Un "axe de hautes pressions" se met en place du Maroc aux îles britanniques en passant par la France, ce qui réchauffe la masse d'air ce début de semaine, "par effet de compression", relève MétéoFrance sur son site.

Elle est aussi principalement due à un puissant anticyclone qui recouvre le pays. Mais à partir de ce mardi, un nouveau phénomène entre en jeu : une goutte froide va se former au large du Portugal, comme ce fut le cas lors de la canicule survenue à la mi-juin. "Ce petit cyclone va amener de l'air chaud d'Afrique. Vers la fin de la semaine, l'effet de cet apport d'air sera particulièrement fort : samedi et dimanche, on devrait avoir des pics de chaleur encore plus forts", affirme Fabio D'Andrea. 

Lire aussi

Il est impossible de prévoir assurément pour le moment si cette chaleur va mener à la canicule dans certains départements. Un tel épisode se définit par de très fortes températures de jour comme de nuit durant au moins trois jours consécutifs. La France n'a connu que deux canicules de plus de dix jours lors du siècle dernier, mais depuis l'an 2000, elle en a déjà enregistré trois. Un effet direct du changement climatique, les émissions de gaz à effet de serre augmentant à la fois l'intensité, la durée et la fréquence de ces phénomènes. 

Quant aux vagues de chaleur, qui correspondent à des périodes de température anormalement élevées pendant plusieurs jours consécutifs, l'Hexagone en a connu 44 depuis 1947, et le phénomène s'est particulièrement accéléré ces dernières décennies : elles ont été trois fois plus nombreuses sur les 35 dernières années que sur les 35 années précédentes, note MétéoFrance. Le nombre de jours de la vague a quant à lui été multiplié par neuf sur la période. 


M.L | Reportage TF1 : Henri Dreyfus, Florence de Juvigny et Antoine Janon

Tout
TF1 Info