Beaucoup redoutent la tempête Ciarán prévue, ce mercredi et jeudi, dans le quart nord-ouest de la France .
Les vents pourront aller jusqu'à 170 km/h.
À Quiberon (Morbihan), habitants et commerçants prennent donc toutes les précautions possibles.

Dans le centre de Quiberon (Morbihan), on se protège. Ce mardi matin, les services de la ville terminent la mise en place d'une digue et de protections le long du remblai. Installé au camping, un couple de Belges est inquiet : "On est angoissés car il y a pas mal d'arbres, on a peur qu'ils tombent sur notre mobil-home." 

Sur le front de mer, un commerçant prévoit d'enlever son mobilier en terrasse. Il reste serein sur l'épisode météo. "C'est la Bretagne, c'est le bord de mer, la côte sauvage... On va prendre des précautions d'usage pur la terrasse, je ne suis pas trop inquiet", assure François Chauvet, gérant du restaurant  Au P'tit Vélo

Une mer déchaînée

Du côté de la gare Maritime, plusieurs passagers se sont adaptés au temps. L'un d'entre eux nous confie : "On devrait partir jeudi matin, et là, on a décalé à aujourd'hui parce que la compagnie nous a prévenus que le bateau risque d'être annulé". À quelques kilomètres depuis son balcon, Pierre-Guy en a vu des tempêtes plus ou moins fortes.  Il s'y prépare. "La route est toute blanche quand il y a la tempête, les voitures sont recouvertes comme de la neige", décrit-il dans la vidéo du 13H de TF1 en tête de cet article. Mais il redoute particulièrement la prochaine prévue ce jeudi et annoncée comme exceptionnelle. 

En contrebas, sur le chemin qui borde la côte sauvage, les promeneurs profitent du spectacle. Pour un couple de vacanciers, c'est aujourd'hui qu'il faut sortir. "On ne viendra pas jeudi, c'est sûr", assure cette femme. En effet, dans la nuit de mercredi à jeudi, des vents à plus de 140 km/h sont annoncés et la mer sera déchaînée.


La rédaction de TF1 | Reportage Nicolas Hesse, Renan Hellec

Tout
TF1 Info