Bilan dramatique après de violents orages en Corse

Tempête en Corse : une alerte trop tardive ?

TF1 | Reportage J. P. Féret, C. Magne, T. Copleux
Publié le 18 août 2022 à 20h07, mis à jour le 19 août 2022 à 17h17
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

La Corse n'était pas placée en vigilance orange au moment où les orages ont commencé à éclater jeudi.
L'alerte a été déclenchée environ une demi-heure après.
Météo-France reconnaît avoir été surpris et parle d'une situation exceptionnelle difficile à prévoir.

Un ciel de fin du monde, des arbres arrachés, des voitures éventrées, des bateaux échoués... Ce matin, en quelques heures, la Corse a enregistré des centaines d'impacts de foudre et des rafales à plus de 150 km/h. 188 km/h à Bocognano, 206 km/h à l'Île-Rousse et record absolu à Marignana avec 225 km/h.

Si les orages ne sont pas rares en Corse, l'extraordinaire intensité de celui-ci s'explique par les épisodes de canicule qui sévissent depuis le début de l'été. "Une perturbation arrive avec de l'air froid sur de l'air extrêmement chaud en ce moment. En Corse, il a fait très chaud hier. Donc plus l'amplitude thermique est importante, plus les orages sont violents", explique Évelyne Dhéliat, cheffe du service météo de TF1-LCI.

L'orage a balayé la Corse. Était-il possible de le prévoir ? La perturbation était visible dès hier soir. Mais selon les prévisions, elle ne devait qu'effleurer le nord de l'île. En fin de nuit, elle a subitement changé de direction. "Impossible de savoir qu'il allait changer de trajectoire et gagner en intensité en si peu de temps, alors que tous les scénarios étaient bien rodés depuis deux jours", nous fait savoir Joris Vallon, prévisionniste de Météo-France.

La vigilance orange n'a donc été déclenchée qu'à 8h35, alors que le vent avait déjà dévasté l'île. Mais changer de niveau de vigilance n'est pas automatique. C'est le fruit d'une collaboration entre les prévisionnistes et les services de l'État.


TF1 | Reportage J. P. Féret, C. Magne, T. Copleux

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info