VIDÉO - Épisode méditerranéen : les Alpes-Maritimes redoutent le pire

par V. F Reportage TF1 : Patrice Roubaud et Christophe Napoli
Publié le 19 octobre 2023 à 22h18

Source : JT 20h Semaine

Trois ans après la tempête Alex, les Alpes-Maritimes seront en vigilance rouge pluie-inondation ce vendredi matin face à la dépression Aline.
En attendant, les autorités et les habitants se préparent à une nuit difficile.
Le JT de TF1 a suivi les préparatifs de la cellule de crise de Mandelieu-la-Napoule.

À la cellule de crise de la ville de Mandelieu-la-Napoule, les yeux sont rivés ce jeudi soir sur les radars météos, alors que les Alpes-Maritimes s'apprêtent à passer en vigilance rouge pluie-inondation. On surveille, minute par minute, l'évolution des cours d'eau et de la mer. "Toutes les équipes sont mobilisées, le matériel est prêt. La population est informée et sera informée en temps réel. Et si jamais on doit évoluer, notamment évacuer, ce sera mis en place de manière à pouvoir le faire avec le temps, de précautions, pour ne pas avoir de risque", détaille Sébastien Leroy, le maire de Mandelieu-la-Napoule dans la vidéo du JT de TF1 en tête de cet article.

9000 SMS envoyés aux habitants

Depuis le début de l'après-midi, 9000 SMS ont été envoyés pour alerter les habitants de la commune, notamment ceux qui se trouvent près du fleuve le Riou. On peut y lire : "Éviter le littoral, soyez vigilant, ne prenez aucun risque, limitez vos déplacements, respectez les consignes de sécurité". Il faut dire qu'en 2015, lorsque des pluies et des orages intenses s'étaient abattus sur les communes côtières des Alpes-Maritimes, le cours d'eau était sorti de son lit. À l'époque, dans ces résidences, huit personnes avaient perdu la vie. 

"Le drame a eu lieu dans les sous-sols. En fait, les personnes ont voulu aller à leur véhicule et malheureusement, elles se sont retrouvées prises au piège", explique un riverain. Depuis, des aménagements ont été réalisés. "Dans la résidence, il y a eu les batardeaux qui ont été mis devant toutes les entrées de garage. Devant les entrées, de façon à empêcher l'eau de rentrer dans les bâtiments", précise un autre habitant.

Dès ce jeudi soir, de nombreuses villes des Alpes-Maritimes ont activé leur cellule de crise. Depuis 2015, Mandelieu-la-Napoule a consacré plus de 35 millions d'euros d'aménagements pour mieux lutter contre ces inondations, aussi soudaines que dévastatrices.


V. F Reportage TF1 : Patrice Roubaud et Christophe Napoli

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info