VIDÉO - "Je suis dépité" : trois ans après la tempête Alex, le village de Tende de nouveau durement touché

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Patrice Roubaud, Didier Laborde
Publié le 20 octobre 2023 à 15h47

Source : TF1 Info

Depuis jeudi soir, la dépression Aline a fait d'importants dégâts dans le Sud-Est.
Le département des Alpes-Maritimes a été tout particulièrement touché, et notamment le village de Tende, où 80 logements ont dû être évacuées.
Une équipe de TF1 s'est rendue sur place, aux côtés d'habitants souvent inconsolables.

Jeudi soir et ce vendredi encore, le sud-est de la France a été frappé par la dépression Aline. Parmi les endroits touchés figure la vallée de la Roya, où les deux passages à gué de Tende et de Saint-Dalmas sont impraticables. La pluie n'a pas cessé. Alors pompiers et gendarmes ont multiplié les patrouilles pour vérifier que la population la plus exposée puisse être mise en sécurité préventivement, notamment dans la salle communale du village de Tende.

Là, un homme réagit face à la caméra du JT de TF1, dans le reportage en tête de cet article : "Les gendarmes nous ont fait sortir et on est là, tranquilles, en espérant que tout aille bien". Un autre salue l'anticipation des services de secours : "Il vaut mieux être là que mettre des gens en danger."

La tempête Alex est dans toutes les têtes

Au total, 80 évacuations ont été évacuées. Dès le petit matin ce vendredi, certains ont pu revenir à leur domicile, constatant les dégâts. "J'en ai marre. J'avais commencé à peindre, à tout ranger. J'en ai marre de recommencer", se désole un habitant. 

Jeannine, 93 ans, risque pour sa part d'être de nouveau évacuée. "Je suis très inquiète", confie-t-elle, ajoutant que jamais l'eau n'était jamais montée aussi haut dans sa maison. 

Dans la vallée de la Roya, l'inquiétude de revivre la tempête Alex, qui avait fait plusieurs morts en 2020, est palpable. "Elle est moins haute, mais ça fait quand même bizarre de revoir ça", développe un homme à notre micro. "Je suis dépité. (...) C'est récurrent", abonde un autre.

À la cellule de crise, il était déjà l'heure, à la mi-journée ce vendredi, d'un premier bilan. "Hier, à 19h, on avait contacté plus de 90% de la population. On avait eu les retours. Donc ça a très très bien fonctionné", selon le maire de Tende, Jean-Pierre Vassallo.

Même si l'alerte est passée à l'orange, les autorités demandent aux habitants d'éviter tout déplacement.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Patrice Roubaud, Didier Laborde

Tout
TF1 Info