Le Nord, le Pas-de-Calais et la Somme ont subi le passage de la tempête Renata, lundi après-midi.
Des rafales à plus de 120 km/h ont notamment été enregistrées près de Boulogne-sur-Mer.
Le 20H de TF1 s'est rendu sur place.

De puissantes rafales de vent, parfois chargées de grêle, ont balayé Dunkerque, lundi 15 avril. Du Nord à la Somme, la mer s'est  déchaînée le long des côtes. C'est fut le cas à Cayeux-sur-Mer, avec des pointes allant jusqu'à 120 km/h. 

Face à la caméra du 20H de TF1, dans le reportage visible en tête de cet article, un commerçant s'étonnait d'une telle météo, aussi tard dans la saison. "En général, en avril, c'est moins fréquent les tempêtes. C'est plutôt entre novembre et février", soulignait-il.

Des départements en vigilance jaune crues ce mardi

Un peu plus au nord, sur le port de Boulogne-sur-Mer, les bateaux de pêche restaient à quai, frappés d'une interdiction de sortir en mer.

Un deuxième coup de vent en quelques jours qui suscitait l'exaspération. "Depuis octobre, c'est que du mauvais temps", rappelait ainsi une poissonnière.

La dépression Renata n'aura soufflé que quelques heures, sans causer de dégâts. Mais en gare d'Arras, certains TER ont dû être annulés. Par mesure de précaution, dans plusieurs villes, les parcs, les jardins et les cimetières sont restés fermés. En bord de mer, les bourrasques auront tout de même fait le bonheur de quelques intrépides photographes amateurs. 

Ce mardi matin, plusieurs départements du nord de la France restent en vigilance jaune pour crues, mais aucun n'est plus en alerte pour vent violent.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : L. Merlier

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info