VIDÉO - Météo : pourquoi malgré la douceur actuelle, le soleil se fait-il si rare en France ?

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Y. Hentgen, B. Delaubert, V. Dietsch
Publié le 7 mars 2024 à 10h34

Source : JT 20h Semaine

En février, la grisaille l'a largement emporté sur une grande partie du pays, au détriment du soleil.
Pour autant, les températures ont été au-dessus des moyennes de saison.
Les explications du 20H de TF1 et d'Évelyne Dhéliat.

C'est la ville française où il se cache le plus. Le soleil n'a brillé sur Charleville-Mézières (Ardennes) que 12 heures au mois de février, soit, en moyenne, 25 minutes par jour. "C'est tout le temps couvert", déplore ainsi un commerçant, dans le reportage du 20H de TF1 visible en tête de cet article.

Ce phénomène s'observe-t-il partout ? Oui, presque, à part dans le sud de la France. À Quimper (Finistère) et Bourges (Cher), par exemple, on a perdu chaque jour 1h55 de soleil par rapport à un mois de février normal. C'est le même constat à Bordeaux (Gironde), avec 1h40 d'ensoleillement en moins tous les jours.

Quelles en sont les conséquences ? Chez Céline Renard, une maraîchère de la région parisienne, les semis ont bien du mal à prendre. Plus grave encore, ses salades n'ont pas poussé. "On n'a pas eu de soleil au mois de février, donc on a eu quatre semaines où tout végétait, et ça attend le soleil", précise-t-elle.

Pourtant, il a fait particulièrement doux cet hiver. Le moins de février a ainsi connu des températures record en février, plus élevées de 3,5°C que les moyennes de saison. "Pendant quasiment tout le mois de février, on était dans (...) un flux d'air doux en provenance de l'océan, donc de la douceur qui, de plus, était bloquée par les nuages", détaille Évelyne Dhéliat, cheffe du service météo chez TF1-LCI. Partout, en France, le soleil ne sera pas de retour avant une semaine et demie.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Y. Hentgen, B. Delaubert, V. Dietsch

Tout
TF1 Info