Le fond de l'air est déjà frais sur l'est de la France.
Le "Moscou-Paris", cette masse d'air froid venue de Russie, va déferler sur tout le pays.
Le 13H a pris la température auprès des habitants des Vosges ce dimanche matin.

C'est le geste du matin, qui ouvre le reportage de TF1 en tête de cet article : rentrer quelques bûches de bois pour la journée. On le sait, les réserves vont fondre rapidement, avec la vague de froid qui est en train d'atteindre la région. Par ces températures, l'échauffement est indispensable pour les marcheurs du Club Vosgien, rencontrés par notre équipe sur un chemin. Au rythme de la marche nordique, on transpire vite. Il fait un peu plus froid ce dimanche matin, mais ils le savent, la semaine prochaine, il faudra se couvrir davantage. La vague de froid, le "Moscou-Paris", va d'abord souffler sur l'Alsace, où on l'attend de pied ferme.

Il faut que la vigne puisse se reposer. Et le froid lui indique qu'il faut faire redescendre la sève dans le sol
Jacques-Émile Ruhlmann, viticulteur

Dans les vignes, même le dimanche, André Ruhlmann et son fils sont au travail. Si les températures négatives inquiètent les citadins, ici au contraire, c'est une bénédiction. Le gel va stopper une montée de sève trop précoce et tuer les parasites. "En hiver, il faut que la vigne puisse se reposer. Et donc le froid lui indique qu'il faut faire redescendre la sève dans le sol", explique Jacques-Émile Ruhlmann au micro de TF1.

La nature se prépare, les humains aussi. Beaucoup vont passer leur dimanche devant la cheminée. Les températures vont descendre en dessous de 0 °C pour plusieurs jours, dès la nuit prochaine.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info