VIDÉO - Orages : dans le Sud-Ouest, un déluge et des dégâts considérables

par La rédaction de TF1 | Reportage Stacy Petit, Pascal Michel
Publié le 21 juin 2023 à 14h47

Source : JT 13h Semaine

De nouveaux orages ont fait des dégâts importants dans le Sud-Ouest mardi.
Le Tarn-et-Garonne et le Gers sont particulièrement touchés.
Des habitants ont été sauvés in extremis en pleine nuit.

Le Sud-Ouest a une nouvelle fois connu une vague d'intempéries exceptionnelle mardi soir. Le vent a tout balayé sur son passage dans le Tarn-et-Garonne, jusqu'au toit d'un immeuble, envolé sur un entrepôt puis tombé au sol en morceaux. Une habitante du troisième étage a été surprise par le vacarme mardi soir. "J'ai entendu du bruit, un grand bruit. Je me demandais, qu'est-ce que c'était, et j'ai vu tous ces dégâts-là", témoigne-t-elle. Elle n'a que des infiltrations, mais au dernier étage, les habitants sinistrés ont tous été relogés. 

Une famille a passé la nuit dans la salle des fêtes de Moissac (Tarn-et-Garonne) : "Je n'ai plus de toit aujourd'hui, c'est un cauchemar". La faute à des rafales qui ont soufflé jusqu'à 130 km/h. Le vent a même plié un lampadaire. 

Dans une autre rue, c'est l'eau qui inquiète, 50 centimètres. "C'est arrivé assez brusquement, il y a eu ce gros coup d'orage avec une pluie très très forte, c'était à un centimètre de rentrer dans la maison", raconte une habitante 

Depuis mardi, les vents violents ont fait trois victimes, et les pompiers sont intervenus plus de 300 fois dans tout le département, comme ici, en pleine nuit, pour secourir une dame prise au piège dans sa voiture, au milieu du courant, impitoyable. "On l'a sauvée, elle est hors de danger, plus  de peur que de mal", se réjouit le sergent-chef des pompiers Sébastien Korta. "C'est des sauvetages qui sont quand même assez inédits, heureusement."

À 40 km de là, c'est dans le Gers que la tempête a frappé plus tôt dans la soirée. Un agriculteur y a perdu une partie de sa ferme. "On refera, on reconstruira, c'est pas un souci, mais bon ça fait quand même quelque chose", témoigne-t-il, la voix étranglée par l'émotion. La situation pourrait encore empirer pour certains habitants. Au total dans le secteur de Miradoux, 150 toitures ont été arrachées mardi soir.


La rédaction de TF1 | Reportage Stacy Petit, Pascal Michel

Tout
TF1 Info