VIDÉO - Tempête Ciarán : courte nuit pour des campeurs évacués dans le Morbihan

par La rédaction de TF1 | Reportage : Marine Giraud, Xavier Baumel, Nicolas Hesse
Publié le 2 novembre 2023 à 17h31

Source : JT 13h Semaine

Avec 168 km/h à Groix, 152 km/h à Belle-Île-en-Mer ou encore 147 km/h à Lorient, le Morbihan n’a pas été épargné par la tempête Ciarán.
À Plœmeur, des vacanciers évacués de manière préventive de leurs campings ont passé la nuit dans le gymnase de la ville.
Le 13H de TF1 est allé à leur rencontre.

La nuit a été courte, mais ils l’ont passée à l’abri et au sec. Avant que la tempête Ciarán ne frappe le Morbihan, une quarantaine de personnes ont été évacuées de deux campings de Plœmeur mercredi soir et relogées dans le gymnase. "On entendait les arbres tomber et des coups sur les murs", témoigne l'une d'entre elles dans le reportage du 13H de TF1 à retrouver en tête de cet article. Signe de la force du vent, plusieurs routes de la commune ont été barrées et des lignes électriques endommagées. 

Le maire (Horizons) Ronon Loas demande à ses administrés de rester prudents et de rester chez eux encore ce jeudi. "On est toujours en risque", souligne-t-il. "On va encore avoir des arbres qui vont tomber." 

Gros dégâts

Dans le département, des rafales ont dépassé les 150 km/h. À Arzon, le toit d’un restaurant s’est envolé. Les riverains ont découvert les dégâts au réveil. Certains n'ont plus de clôture, d'autres sont obligés de déblayer les branches de leurs jardins. "À partir d’ici jusqu’à je ne sais où, toutes les maisons sont privées de l’électricité. Heureusement, on avait anticipé avec des bougies et des lampes de poche", explique Fabrice, un habitant rencontré par l'une de nos équipes.

Ces coupures électriques sont loin d’être les seules. En fin de matinée, plus de 150.000 foyers étaient encore privés de courant rien que dans le Morbihan. 


La rédaction de TF1 | Reportage : Marine Giraud, Xavier Baumel, Nicolas Hesse

Tout
TF1 Info