VIDÉO - "Tout est foutu" : les évacués de ce village d'Indre-et-Loire découvrent les dégâts après la crue

par La rédaction de TF1 | Reportage : Samuel Cardon, Pauline Lormant, Régis Roiné
Publié le 2 avril 2024 à 14h00

Source : JT 20h Semaine

En raison des crues, des habitants d'Indre-et-Loire ont dû être évacués dimanche.
Depuis, le niveau de l'eau est redescendu, notamment à Nouâtre près de Chinon.
Mais les dégâts sont bien là.

En quelques heures, la maison d'Alain Bouchet, retraité, a été entièrement inondée. L'eau est une montée de 34 cm. Avec un tel niveau, tout le rez-de-chaussée a été recouvert d'une terre collante et odorante. À la hâte, il a tenté de sauver quelques affaires, en vain. "Tout est foutu [...] C'est monté trop vite", déplore-t-il. Enfant du village, jamais Alain n'avait connu une telle crue. L'eau qui monte et qui descend à cette vitesse-là, c'est du "jamais-vu", constate-t-il.

Situé au bord de la Vienne, Nouâtre est l'un des villages les plus impactés du département. Dans l'épicerie, la solidarité s'organise. Des dizaines d'habitants sont venus toute la journée prêter main-forte à la propriétaire, Claire Nadreau. "Quand vous arrivez et que vous êtes dépité et que vous ne savez pas par où commencer, la solidarité, c'est hyper important". Tout aussi important que son commerce. Elle devrait rouvrir d'ici la fin de semaine, car dans cette zone, l'eau se retire, mais dans la matinée à Chinon, les pompiers évacuaient encore certains quartiers.

Il s'agit d'opérations préventives pour éviter un drame. "On intervient au coup par coup, à la demande, si des gens veulent être évacués ou pas. On est là pour ça", rassure Stéphane Collée, plongeur sauveteur. La décrue est amorcée, mais lundi dans la soirée, 562 personnes n'avaient toujours pas regagné leur domicile.


La rédaction de TF1 | Reportage : Samuel Cardon, Pauline Lormant, Régis Roiné

Tout
TF1 Info