Canicule : la France face à une vague de chaleur exceptionnelle

Transports, électricité : des infrastructures à rude épreuve

Publié le 15 juin 2022 à 20h02
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Avec ces chaleurs, tous les lieux où nous étudions, où nous travaillons deviennent vite des étuves.
Les transports en commun, eux aussi, peuvent être ralentis.

Toute la nuit, les fenêtres du lycée sont restées ouvertes. Avant le début de l'épreuve du baccalauréat de ce mercredi, tous les volets de l'établissement doivent être baissés pour garder la fraîcheur accumulée la nuit dernière. Organiser le bac est un casse-tête en période de canicule. Il y a trois ans, ces élèves de terminale étaient en troisième. Le brevet avait été décalé à cause de la grosse chaleur. Ce matin, ils étaient équipés.

EDF, aussi, est habituée aux épisodes caniculaires. Quand il fait très chaud, la production des centrales nucléaire baisse, à la marge à peine -0,3 %. C'est le cas dans la centrale de Saint-Alban, en Isère, afin de limiter le rejet d'eau trop chaude dans le Rhône. Aucune conséquence pour les clients. Dans tous les cas, la consommation d'électricité en été reste largement inférieure à celle de l'hiver.

Du côté de la SNCF, on scrute aussi les bulletins météo. Dans certaines zones sensibles, le personnel mesure la température du raille en plein soleil. Il fait 47 °C au cœur du métal. Pourquoi faut-il surveiller les railles et les caténaires ? Quand certains profitent du beau temps, d'autres, en coulisse, font en sorte que tout fonctionne, même à plus de 40 °C.

T F1 | Reportage M. Poissonnet, Y. Chambon


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info