C'est un cauchemar sans fin pour les habitants touchés par les inondations depuis novembre dernier.
Jusqu'à maintenant, l'eau ne s'est toujours pas évacuée.
Plusieurs phénomènes se conjuguent et empêchent le niveau de baisser.

L'eau déborde, encore et inévitablement, dans le Pas-de-Calais. La première explication à ces inondations à répétition est une pluviométrie exceptionnelle. Entre le 17 octobre et le 31 décembre 2023, il est tombé 464 mm de pluie. À la même période, l'an dernier, 296 mm, soit 50% de précipitations en plus, un record depuis 1959. Et cela continue ces derniers jours. Le 31 décembre, il y a eu 16 mm de pluie, 15 mm hier, et jusqu'à 40 mm étaient attendus mardi 2 janvier.

La conséquence de plusieurs facteurs

Pourquoi toute cette eau s'évacue-t-elle si mal ? C'est d'abord à cause de la géographie de la région. Le plus haut sommet, la Crête de l'Artois, culmine à seulement 214 mètres. Il n’y a pas de vallée, l’eau va donc mettre plusieurs jours avant de s’écouler. Pire, le sol est argileux et retient peu l'eau. Et avec les pluies exceptionnelles des derniers mois, ce sol est déjà saturé d'humidité. Résultat, les nappes phréatiques sont pleines et n'absorbent plus les nouvelles pluies.

Autre problème, les cours d'eau ont du mal à se déverser dans la mer, effet du vent d'ouest et des marais qui poussent l'eau de mer vers l'intérieur des terres. Avec tous ces facteurs réunis, des inondations semblables à celles de novembre dernier sont probables.


La rédaction de TF1info | Reportage Diane Mourgues, Manon Debut, Bora Agirbas

Tout
TF1 Info