L’ail est un condiment qui ne supporte ni la lumière, ni la chaleur, ni l’humidité.
Pour une conservation optimale, l’ail doit être suspendu et stocké à environ quinze degrés.
Plusieurs conditions doivent être réunies pour maintenir votre ail intact pendant huit mois.

Émincé, haché, confit… L’ail est un incontournable de la cuisine qui permet d’apporter davantage de goût aux plats. Pourtant, les gousses d’ail sont parfois trop conséquentes par rapport à l’utilisation qui en est faite, et il arrive qu’elles finissent par pourrir avant même que l’on ait eu le temps de toutes les utiliser. Voici donc notre astuce pour éviter le gaspillage et conserver votre ail pendant plusieurs mois. 

Ce qu’il faut savoir sur l’ail

L’ail est une plante potagère communément utilisée comme condiment. Elle est vendue en têtes, qui se décomposent en plusieurs gousses. Même en achetant une seule tête d’ail, il est donc possible de s’en servir plusieurs fois en cuisine. Mais, c’est là l’origine du problème. Bien que l’ail ne soit pas un produit périssable, le condiment peut s’abîmer et devenir inutilisable s’il est mal conservé. Cela s’explique par plusieurs raisons. La première est que l’ail ne supporte pas la lumière. Il va donc se dégrader plus vite s’il est stocké sur un plan de travail ou s’il est suspendu dans une cuisine. De même, il déteste la chaleur et va germer, voire flétrir, s’il est disposé dans un environnement chaud ou à proximité d’une source de chaleur. Ce condiment n’aime pas non plus l’humidité, c’est pourquoi il est fortement déconseillé de le placer au réfrigérateur. Dans cet environnement, l’ail va en effet pourrir en un rien de temps. 

Comment bien le conserver ?

Heureusement, une solution toute simple existe pour conserver votre ail : le suspendre à l’abri des regards. Pour cela, accrochez la tête d’ail à un fil, en faisant un nœud de manière à ce qu’elle ne glisse pas. Vous pouvez répéter l’opération si vous avez plusieurs têtes d’ail, et ainsi les accrocher en tresse. Veillez tout de même à les espacer suffisamment, pour permettre à l’air de circuler entre elles. Une fois la tresse terminée, suspendez-la dans une pièce isolée de la chaleur, de l’humidité et qui n’est pas exposée à la lumière. Un garde-manger, un cellier ou une cave sont généralement des endroits où l’ail se conserve bien. À noter que la température ambiante de la pièce doit se situer proche des quinze degrés. Avec cette astuce, votre ail devrait rester intact durant environ huit mois. 

Plusieurs modes de conservation efficaces

Cette méthode de conservation est la plus simple et la plus infaillible, mais d’autres solutions existent. Si vous vivez en appartement notamment, il n’est pas toujours aisé de trouver l’endroit approprié pour conserver ce condiment. Dans ce cas, vous pouvez placer vos gousses d’ail dans un bocal d’huile d’olive. Pour que cette opération fonctionne, il vous faut d’abord éplucher votre ail et stériliser votre bocal avant de le remplir. Le contenant doit ensuite être stocké au réfrigérateur. 

Bien que ce ne soit pas la meilleure des options, il est aussi possible de conserver l’ail au congélateur, si vous n’avez pas d’autre choix. Il vous suffit pour cela de placer les gousses d’ail, non pelées, dans un sac congélation. Prenez soin de faire le vide d’air dans le sachet, avant de le fermer. Cela peut vous permettre de conserver le condiment pendant deux à trois mois. Attention toutefois, comme tous les produits, il va perdre un peu de sa saveur lors de la congélation. 


Chloe BENOIST pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info