Le yaourt, le kéfir ou encore les cornichons sont des aliments fermentés.
Les aliments fermentés sont économiques et ont contribué à assurer la survie de l’homme.
La fermentation a de nombreux bienfaits sur le système digestif, soit le deuxième cerveau du corps.

À table, il n’est pas toujours simple de satisfaire nos petites têtes blondes. On veut forcément leur donner ce qu’il y a de meilleur, et malheureusement, les hamburgers frites n’entrent pas dans cette catégorie. Pour un microbiote sain qui fonctionne bien, les adultes comme les enfants ont besoin de probiotiques. Il s’agit de bonnes bactéries que l’on trouve notamment dans les aliments fermentés. Si l’on en trouve sous forme de capsules, gélules ou poudres à diluer, ce ne sont pas les options les plus pratiques pour les enfants. On vous laisse découvrir quels aliments fermentés peuvent agir positivement sur la santé des plus jeunes. 

Qu’est-ce qu’un aliment fermenté ?

Par définition, un aliment fermenté est un aliment “vivant” qui a subi une réaction biologique, la fermentation, sous l'action de micro-organismes. Les bactéries, levures, moisissures, ou encore les champignons – essentiels à notre fonctionnement – ont bonifié en saveurs et en éléments nutritifs les aliments concernés. Parmi les plus connus, on pense aux yaourts, aux cornichons, à la choucroute, au pain au levain, au kéfir ou encore au misoh. Lorsqu’on les consomme, ces aliments produisent des substances bénéfiques, comme des probiotiques. Alors, à quoi servent-ils ?

Pourquoi les enfants devraient manger des aliments fermentés

Les bienfaits des aliments fermentés sur la santé des enfants sont multiples ! En plus de décupler leurs propriétés nutritives (vitamines, sels minéraux...), la fermentation améliore la digestibilité des aliments et leur assimilation. En ce qui concerne les légumes par exemple, les fibres des végétaux fermentés sont moins irritantes pour les intestins. De ce fait, on évite les maux de ventre et les heures passées sur les toilettes. Les probiotiques préviennent aussi la diarrhée associée à une prise d’antibiotiques et réduisent les symptômes des coliques. Sur le long terme, une consommation d’aliments fermentés améliore aussi l’état de santé du microbiote. C’est grâce au procédé de fermentation de ces dits aliments que certaines substances nocives, comme l’acide phytique des céréales complètes, sont détruites. Les nitrates, les pesticides et les mycotoxines sont partiellement éliminés ou décomposés.


Marjorie RAYNAUD pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info