Quels sont les aliments interdits à la vente en vrac ?

par Emilie CARTIER pour TF1 INFO
Publié le 1 avril 2024 à 21h00

Source : JT 20h Semaine

En plein essor, la vente en vrac s’inscrit dans la démarche zéro déchet en bannissant la production d’emballages.
Strictement encadré pour des raisons de santé publique et de sécurité, ce secteur en développement connaît de nombreuses dérives.
Afin de protéger le consommateur, le gouvernement français a mis au point des listes afin d’interdire ou d’autoriser à condition la vente en vrac de certains produits alimentaires.

Chaque année, 350 millions de tonnes de déchets plastiques sont générés mondialement. Les emballages représentent à eux seuls près de 40 % du poids total. L’achat en vrac reste l’une des meilleures réponses à offrir pour enrayer ce phénomène. Mais en quoi consiste-t-il ? La définition du Code de la Consommation est claire. Il s’agit d’une vente de produits dépourvus d’emballage et dont la quantité est déterminée par le consommateur. Elle s’effectue dans des contenants réutilisables et exclut certains aliments. 

La liste des produits alimentaires interdits à la vente en vrac

La vente en vrac a comme principal avantage de réduire la consommation d’emballage. C’est aussi une manière d’alléger le gaspillage alimentaire qui pèse bien lourd. Comme le rapporte le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, en France, les pertes et gaspillages alimentaires représentent 10 millions de tonnes de produits par an. 

Toutefois, ce type de vente ne peut pas s’appliquer à tous les aliments. Le décret du 30 août 2023 précise les produits pour lesquels la vente en vrac est interdite. Afin de garantir la santé et la sécurité des consommateurs, l’achat en vrac des produits laitiers liquides traités thermiquement est interdit. 

Pour les bébés, les préparations et les denrées alimentaires sont exclus au même titre que les compléments alimentaires. Vous ne trouverez pas non plus de surgelés vendus en vrac, car les manipuler peut accroître le risque de développer des micro-organismes pathogènes pendant la décongélation. Si vous avez des animaux à la maison, leur nourriture fait aussi partie de la liste noire. Les matières premières, les aliments composés et les aliments crus sont interdits à la vente en vrac. 

Les aliments vendus en vrac sous certaines conditions

Certains produits peuvent être vendus en vrac à condition de faire l’objet d’un "service assisté" ou au moins d’un dispositif de distribution "adapté à la vente en vrac en libre-service". Cela signifie que les étapes de prélèvement et de conditionnement du produit sont effectuées par un vendeur qui sert le client ou par le client lui-même au moyen d’un dispositif spécial adapté. 

Les denrées alimentaires périssables susceptibles de présenter un danger pour la santé humaine après une courte période (viande fraîche, charcuterie) sont concernées. L’objectif consiste à garantir l’intégrité du produit et sa conservation ainsi que le respect de la sécurité des consommateurs. 

Le lait cru peut être remis en vrac directement au consommateur final par l’exploitant. Il doit réaliser le conditionnement devant le consommateur ou par l’intermédiaire d’un distributeur automatique de liquide. De son côté, l’huile d’olive peut être vendue en vrac à condition que le remplissage s’effectue sous les yeux du consommateur et dans un contenant de moins de cinq litres doté d’un système de fermeture inviolable. Pour ceux qui présentent des allergies alimentaires, chaque denrée sans emballage doit obligatoirement contenir la dénomination du produit et la présence d’allergènes. 


Emilie CARTIER pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info