Sucre d’érable : est-il plus sain et meilleur que le sucre blanc ?

par Victor LEFEBVRE pour TF1 INFO
Publié le 29 décembre 2023 à 21h00

Source : JT 20h WE

Dérivé du sirop du même nom, le sucre d’érable fait partie de sucres "naturels"
Il peut apporter des saveurs intéressantes par rapport au sucre blanc.
Toutefois, il ne faut pas surestimer les qualités nutritives parfois vantées par les vendeurs.

Tout le monde connaît le sirop d’érable. Un produit issu de la sève de cet arbre emblème du Canada, très sucré et qui peut notamment accompagner les crêpes ou autres desserts. On connaît en revanche un peu moins le sucre d’érable. Il s’agit tout simplement d’une poudre obtenue par cristallisation et filtration du sirop. Un produit qui gagne en popularité et qui est parfois présenté comme une alternative "naturelle" au sucre classique. S’il peut avoir des qualités gustatives intéressantes, il faut cependant rester prudent quant à son intérêt sur le plan sanitaire, pourtant largement mis en avant par les vendeurs.

Le sucre d'érable est-il meilleur que le sucre blanc ?

Bien des consommateurs cherchent de nos jours à manger mieux. Or, le sucre d’érable, comme d’autres produits, est qualifié de "sucre naturel" en opposition aux "sucres raffinés". Le raffinage permet d’obtenir un sucre blanc sans autre arôme que celui du saccharose. Il va par exemple supprimer un goût désagréable lorsqu’il est issu de la betterave plutôt que de la canne à sucre. Par conséquent, un sucre naturel comportera éventuellement d’autres nutriments. Dans le cadre du sucre d’érable, on entend parfois parler de sa teneur en potassium. Mais il faudrait ainsi ingurgiter environ 20 cuillères à café de sucre d’érable pour retrouver la quantité de potassium présente dans une banane. Autant dire que le rapport bénéfice/risque est très défavorable.

Le marketing vante aussi l’indice glycémique inférieur du sucre d’érable (autour de 55) par rapport à celui du sucre blanc (60). Cet indicateur permet de définir la rapidité avec laquelle le sucre est digéré. Un indice glycémique plus élevé semble favoriser le stockage des graisses, notamment en provoquant une sensation de satiété plus longue. Mais là encore, l’effet restera modéré par rapport aux véritables "sucres lents". Par ailleurs, cette thèse ne fait pas l’unanimité. Affirmer que le sucre d’érable est bon pour la santé est donc abusif, même s’il présente des avantages par rapport au sucre blanc.

Comment choisir et utiliser le sucre d’érable ?

Le sucre d’érable n’est pourtant pas dénué d’intérêt. N’étant pas raffiné, il conserve en effet une partie du goût caractéristique du sirop, avec des notes de caramel et de noix. À l’instar d’autres sucres naturels, il peut ainsi être utilisé en pâtisserie pour parfumer délicatement une préparation. Plus simplement, il apportera un peu d’originalité dans un yaourt, avec des fruits ou encore dans une boisson sucrée maison. Sa particularité peut aussi servir dans certaines recettes sucrées salées. On peut trouver différentes catégories de sucre d’érable, reconnaissables à leur teinte plus ou moins foncée. Un sucre plus sombre aura des saveurs plus prononcées tandis qu’un sucre clair sera plus passe-partout. Pensez également à vérifier les étiquettes pour vous assurer qu’il est uniquement composé de sirop d’érable.


Victor LEFEBVRE pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info