Le bretzel peut se manger à n’importe quel moment de la journée.
Cette spécialité d'origine alsacienne est à l’offensive dans nos boulangeries.
Le joli nœud croustillant est devenu le terrain de jeu préféré des artisans les plus inventifs.

Devant la boulangerie "La Petite Alsacienne", il faut parfois attendre jusqu’à trente minutes pour s’en procurer. Nous sommes en plein Paris, pourtant le bretzel alsacien, vendu ici à près de deux euros l’unité, est devenu la nouvelle star du quartier. "Ça se mange à toute heure et sans faim", affirme une cliente dans le reportage de TF1 ci-dessus.

800 bretzels par jour

La recette qui fait craquer les clients, Jeremy Hadjadj, artisan boulanger, ne l’a pas inventée. Elle date en réalité du Moyen Âge, et c’est son épouse alsacienne qui lui a transmise. L’artisan façonne jusqu’à 800 bretzels chaque jour. Il produit en continu de 7h à 17 h, et propose de nouvelles créations chaque semaine.

Il n’y pas que dans cette boulangerie parisienne que le Bretzel est un succès. Qu’il soit gratiné, fourré, ou même sucré, il se vend de plus en plus. Un célèbre parc d’attraction américain en a même créé un à son effigie. Dans une usine alsacienne, spécialiste de bretzel surgelé, la demande a explosé : elle en fabrique 800.000 par jour, quatre fois plus qu’il y a dix ans.


La rédaction de TF1info | Reportage : M. Laurent, J. Revol

Tout
TF1 Info