Nous mangeons de moins en moins d'artichaut.
L'an dernier, seulement un Français sur quatre en a acheté.
Alors, en Bretagne, première région productrice, la filière se rebelle.

Vous rappelez-vous de la dernière fois que vous avez acheté et cuisiné un artichaut ? "Il y a quatre ou cinq ans", reconnaît une passante dans les étals d'un marché. Dans l'Hexagone, 70% des consommateurs d'artichauts frais ont plus de 60 ans. Le légume n'a plus la cote, alors, sa production est en chute libre.

Farcis ou en chips... des recettes originales

À Saint-Pol-de-Léon (Finistère), Marc Rousseau et son père cultivent 30 hectares d'artichaut, mais cette surface diminue tout doucement tous les ans. "Petit à petit, on a remplacé cette surface par de la salade, des légumes anciens... d'autres productions quoi", confie le producteur de légumes dans la vidéo du 13H de TF1 en tête de cet article. Pas le choix, c'est en plus l'un des légumes les plus gourmands en main-d'œuvre, 350 heures de travail par an et par hectare. "C'est vrai que c'est répétitif et cela demande un savoir-faire qui n'est pas facile à prendre en main. On essaie de garder le cap mais pour l'instant, je ne sais pas", poursuit-il.  Car au-delà de la pénibilité, qui dit baisse de la consommation de l'artichaut, dit baisse de sa rémunération.

Alors, pour éviter que la filière ne disparaisse, la Confrérie de l'artichaut se retrousse les manches, pour redorer le blason de ce légume boudé. "Il y a mille et une façons de les préparer. On peut les préparer farcis, en chips, à la friteuse, à l'apéro... C'est très peu de chose et c'est un régal", s'enthousiasme un membre de la Confrérie.    

Pour une consommatrice, c'est une véritable découverte : "D'habitude, on les fait toujours à la vapeur. J'ai appris à les faire comme ça et je ne savais pas qu'on pouvait les faire de manière différente."  Recettes originales, campagne de communication dans le métro parisien ou affiches choc, la filière continue de se battre à chaque saison pour échapper à la fin des artichauts.


La rédaction de TF1 | Reportage Chloé Ebrel, Médérick Pirckher, Robin Cann

Tout
TF1 Info