VIDÉO - "Viande" végétale : que contient-elle vraiment ?

par M.T | Reportage Léa Deschateaux, Alix Ponsar et Florence Couturon
Publié le 20 février 2024 à 21h57

Source : TF1 Info

"Réduire de 50% la consommation de viande" : c'est la proposition lancée par la Société française de nutrition (SFN) et le Réseau Action Climat (RAC), dans un document publié mardi 20 février.
En surfant sur cette tendance, les industriels tentent de reproduire le goût et la texture de la viande, mais avec du soja, des pois chiches ou du blé.
Que contiennent réellement ces viandes végétales ?

Recettes au soja, pois chiche, blé... les imitations de viandes connaissent un essor fulgurant de leurs ventes, augmentant de 14% en un an. "On a de plus en plus de références sur les alternatives végétales. Ici, dans ce magasin, on avait une seule porte, et maintenant, on a trois portes avec de plus en plus de références", constate Carine Kraus, directrice de l'engagement au sein du groupe Carrefour, pointant du doigt le rayon dédié. 

À noter qu'il y a encore quelques années, ces produits étaient beaucoup plus chers que leur version animale, 15% plus coûteux en moyenne. Mais aujourd'hui les écarts de prix se resserrent, et la tendance va parfois jusqu'à s'inverser. Une bonne nouvelle pour les consommateurs. Certains restent toutefois réticents. "On ne sait pas ce qu'il y a dedans, je trouve qu'on n'est pas assez informés", lance un client, interrogé dans le reportage en tête de cet article. 

Le même taux de protéines et de matières grasses
Renaud Saïsset, directeur général de l'usine Accro

Comment ces viandes végétales sont-elles élaborées ? L'usine Accro, à Vitry-en-Artois (Pas-de-Calais), a ouvert ses portes à nos équipes en pleine fabrication de steaks. "On va mélanger les farines, farine de pois, farine de blé. On a malaxé et on a chauffé cette pâte, ce qui nous a permis d'obtenir une texture fibreuse comme si on avait un muscle animal mais qui a été fait avec du végétal", détaille Renaud Saïsset, directeur général d'Accro. 

Il aura fallu deux ans pour que l'usine produise une telle texture. "On va avoir le même taux de protéines, le même taux de matières grasses, mais par contre, ça va être plus riche en fibres et il va y avoir moins d'acide gras saturé que ce que l'on peut trouver dans le steak animal", précise l'expert. 

Les alternatives végétales, même avec des produits transformés, ne posent pas de problème pour la santé
Sophie Janvier, diététicienne-nutritionniste

Attention en revanche, la marque ajoute également de la méthylcellulose à sa préparation. Un nom que l'on retrouve dans de nombreux substituts de viande, car c'est un additif essentiel pour la texture. 

Ces viandes végétales sont-elles vraiment bonnes pour la santé ? "Les alternatives végétales, même avec des produits transformés, ne posent pas de problème pour la santé", rassure Sophie Janvier, diététicienne-nutritionniste interrogée par TF1.  "On a 16 grammes de protéines. C'est un peu en-dessous du steak, mais ce n'est pas si mal", poursuit-elle. Il est tout de même conseillé de regarder individuellement chaque étiquette. 


M.T | Reportage Léa Deschateaux, Alix Ponsar et Florence Couturon

Tout
TF1 Info