Le gouvernement Borne II

Pouvoir d'achat : le gouvernement propose "des miettes" aux Français, dénonce François Ruffin

S.M
Publié le 7 juillet 2022 à 11h18
JT Perso

Source : TF1 Info

Pour l'Insoumis, le gouvernement "ne propose que des mesures d'urgences" face à l'inflation record en France, qui devrait durer "des années".
Invité sur le plateau de LCI jeudi 7 juillet, François Ruffin a appelé à indexer les salaires sur l'inflation, pour instaurer une solution "dans la durée" à la hausse des prix.
L'exécutif va présenter ce jeudi son paquet d'aide sur le pouvoir d'achat.

Une aide "conjoncturelle, et non structurelle". C'est la crainte de François Ruffin à propos du projet de loi de l'Exécutif sur le pouvoir d'achat, pour lutter contre l'inflation record en France. Invité ce jeudi 7 juillet sur le plateau de LCI, le député LFI a estimé que face à une inflation qui devrait durer "des années", le gouvernement "ne propose que des mesures d'urgences, qui sont toujours conjoncturelles"

Le paquet d'aide du gouvernement, qui sera présenté ce jeudi à l'Assemblée, devrait représenter une enveloppe de 25 milliards d'euros en chèques alimentaires, aide à l'énergie, ou encore revalorisation anticipée de certaines prestations sociales. Une série de mesures que François Ruffin "attend de voir", pour y apporter, ou non, son soutien. 

"Gigantesque gavage en haut"

Pour l'instant, la réaction du gouvernement face à l'inflation galopante, "c'est un chèque après l'autre", selon l'élu. "On va les prendre, ça se prendra. On examinera mesure après mesure. Mais ce sont des miettes" face "au gigantesque gavage en haut", a dénoncé le député de la Somme. "En un an de crise, les milliardaires français, c'est 300 milliards de plus", a-t-il rappelé. "Est-ce que les Français veulent vivre d'aumône ? Est-ce que qu'on va vivre d'obole, d'aides publiques, de petits bons qu'on nous remet ?", a-t-il interrogé. 

Lire aussi

François Ruffin tacle la multiplication des grandes fortunes françaises par quatre ces dix dernières années, et le doublement des salaires des PDG Français l'an dernier. Il souhaite indexer les salaires sur l'inflation, par "nécessité de justice fiscale, afin que les petits entrepreneurs payent petits, et que les gros entrepreneurs payent gros", a assuré l'élu. "Ma philosophie est simple : les gens qui travaillent doivent vivre de leur travail", a-t-il exposé. "Il faudrait indexer le salaire à l'inflation, ce qui représenterait pour tous les salariés une avancée dans la durée, il n'y aurait pas besoin de renégocier les salaires à la rentrée" a-t-il avancé. 


S.M

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info