Affaire Quatennens : le député LFI dans la tourmente

Affaire Quatennens : "Il y a une banalisation terrible de ces faits", déplore Marlène Schiappa

S.M
Publié le 23 septembre 2022 à 10h27
JT Perso

Source : L'Invité Politique

La justice et les victimes de violences conjugales sont les "deux grandes absentes" du débat public autour des affaires Quatennens et Bayou, alerte Marlène Schiappa sur LCI.
Les deux responsables politiques sont accusés de violences envers les femmes.
La secrétaire d'État pointe en outre les propos "choquants" de Mélenchon sur Twitter.

Un "recul terrible". Alors que les affaires Julien Bayou et Adrien Quatennens, accusés l'un et l'autre de violences envers les femmes, agitent la sphère politique et les réseaux sociaux depuis plusieurs jours, Marlène Schiappa s'inquiète du débat public autour des deux hommes politiques. Celui-ci éclipse la justice et la parole des femmes victimes, qui sont"les deux grandes absentes", regrette ainsi la secrétaire d'État chargée de l'Économie sociale et solidaire ce vendredi 23 septembre sur LCI.

Lorsqu'une personne est mise en cause pour des faits de violences sexistes ou conjugales, "il y a deux types de sanctions", rappelle Marlène Schiappa. "La décision de justice, et une sanction professionnelle ou politique, qui ne se substitue pas à la justice et à l'État de droit", insiste-t-elle. "Je ne suis pas avocate ou juge, c'est donc à la justice de se prononcer" sur les cas Bayou et Quatennens, ajoute l'ex-secrétaire d'État en charge de l'égalité hommes-femmes

Propos "choquants" de Jean-Luc Mélenchon sur Twitter

"Depuis quelques semaines, on entend que finalement les gifles et le harcèlement téléphonique, ce n'est pas si grave", alerte Marlène Schiappa. "Minimiser les faits de violences, c'est nous faire faire un recul terrible", insiste-t-elle, assurant qu'elle ne veut pas instrumentaliser le débat autour des responsables politiques mis en cause. Un débat qui fait rage également sur les réseaux sociaux, où, là encore, la ministre regrette que les victimes en soient écartées. 

Lire aussi

"Quand on regarde les réseaux sociaux, il y a eu une banalisation terrible de ces faits en n'utilisant pas les termes juridiques appropriés et en utilisant des mots du quotidien", illustre-t-elle. Une attitude "choquante", selon Marlène Schiappa, qu'elle a retrouvée dans le tweet de soutien à Adrien Quatennens de Jean-Luc Mélenchon

"Je crois que ce tweet a aussi choqué des femmes et hommes de LFI", ajoute-t-elle, pointant enfin l'attitude du chef de fil des Insoumis envers un journaliste jeudi, en lui attrapant la joue. "Cela montre à quel point Jean-Luc Mélenchon n’a pas compris les enjeux de consentement et les enjeux de respect du corps de l’autre", tacle-t-elle. 


S.M

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info