Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

100.000 morts du Covid : "On va rendre hommage mais on va aussi tirer les leçons", espère Julien Bayou

Maxence GEVIN
Publié le 15 avril 2021 à 9h47, mis à jour le 15 avril 2021 à 18h30
JT Perso

Source : TF1 Info

INTERVIEW - Invité de LCI ce jeudi, le secrétaire national d'Europe Écologie les Verts s'est dit favorable à un hommage national aux 100.000 victimes du Covid-19. Il espère néanmoins que ce sera l'occasion de tirer les leçons des erreurs commises.

Comprendre pour avancer. Invité de Jean-Michel Aphatie ce jeudi, Julien Bayou a estimé qu'un hommage national s'imposait alors que la France allait dépasser le seuil des 100.000 victimes du coronavirus, plus tard dans la journée. "Je pense aux familles qui n'ont pas pu, véritablement, honorer leurs proches. C'est important de marquer ce chiffre symbolique et le traumatisme profond qu'il revêt : derrière chaque mort se trouvent des familles endeuillées", souligne-t-il.

Selon le secrétaire national d'Europe Écologie les Verts, cette démarche n'aurait toutefois que peu de sens si elle ne s'accompagnait pas d'une véritable prise de conscience. Il ne faut pas simplement "attendre le prochain chiffre symbolique, les 150.000 ou 200.000 morts" mais plutôt analyser les erreurs qui ont été commises. 

"On va rendre hommage mais on va aussi tirer les leçons de cette crise", assène-t-il, évoquant un réel "enjeu". Julien Bayou l'affirme, il est grand temps de se rendre compte qu'il "y a une seule santé, un lien entre la santé des écosystèmes, la santé humaine et celle animale". Pourtant, "aujourd'hui, l'humain est la santé sont toujours "utilisés" comme des "marchandises", se désole-t-il. 

"Engager la lutte contre le dérèglement climatique"

"Cette pandémie est une crise écologiste. Les déforestations, élevages intensifs et autres prédations à l'égard des êtres vivants conduisent" à ce genre de tragédie sanitaire, explique l'écologiste. 

"Nous allons donc préparer les prochaines pandémies, travailler sur des licences obligatoires pour que les vaccins puissent être partagés avec les pays qui n'ont pas les moyens de se l'offrir", espère le secrétaire national d'EELV. "Il n'y a qu'une seule santé et il faut enfin engager la lutte contre le dérèglement climatique qui conduit à ce type de pandémie."

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique de Jean-Michel Aphatie

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCACST

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Chaque matin Jean-Michel Aphatie reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité.


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info