La présidence Macron

61% des Français excluent de voter pour Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle

La rédaction de LCI
Publié le 23 avril 2021 à 10h34
"Tenez bon ! Nous sommes à vos côtés et le resterons", a tweeté le chef de l'Etat ce samedi après-midi.

"Tenez bon ! Nous sommes à vos côtés et le resterons", a tweeté le chef de l'Etat ce samedi après-midi.

Source : Ludovic MARIN / AFP

PRONOSCTICS - Selon un sondage BVA pour RTL et Orange publié ce vendredi, 6 Français sur 10 ne voteraient pas pour Emmanuel Macron s'il se présentait à la présidentielle. Sa cote de popularité, pourtant, n'est pas si mauvaise.

À un an de la présidentielle, les sondages se font de plus en plus nombreux. Et celui publié ce vendredi par RTL et Orange, réalisé par BVA, n'est pas en faveur du président sortant. Selon lui, six Français sur dix (61%) excluent de voter pour Emmanuel Macron au premier tour de l'élection présidentielle de 2022 s'il se représente.

Parmi les moins enclins à lui accorder leur vote figurent en particulier les 35-64 ans et les sympathisants de La France Insoumise et du Rassemblement national. À l'inverse, 11% disent être "certains" de voter pour lui, et 28% que "c'est possible".

Emmanuel Macron, un "mauvais président" pour 6 Français sur 10

Après quatre ans de mandat, les Français sont 59% à estimer qu'Emmanuel Macron est "un mauvais président", contre 40% qu'il est "un bon" chef de l'État. Son action est perçue comme "plutôt un échec" en matière d'immigration pour 68% des personnes interrogées, de sécurité (66%), de pouvoir d'achat (64%) et d'emploi (62%).

Après avoir beaucoup souffert au cours de la première année de mandat, son image a toutefois globalement peu changé depuis : il est d'abord perçu comme ayant "des convictions profondes" (52%, -2 points), comme étant "solide, ayant de l'autorité" (45%, +2) et "une stature présidentielle qui valorise la France" (43%, +2). Mais on lui reproche aussi toujours d'être trop sûr de lui. Seuls 25% des Français (-5) considèrent qu'il est capable de "reconnaître ses erreurs".

Une cote de popularité supérieure à ses prédécesseurs

Pour autant, la popularité du chef de l'État est en ce mois d'avril supérieure à celle de ses prédécesseurs au bout de quatre ans de mandat. Au même moment, la cote de popularité de François Hollande s'établissait à 19%, celle de Nicolas Sarkozy à 31% et celle de François Mitterrand à 37%. Seul Jacques Chirac culminait à 65%. Les 65 ans et plus représentent la tranche d'âge qui apprécient le plus Emmanuel Macron (43%). Le président a cependant su redorer son image auprès des jeunes (47% de bonnes opinions chez les 18-34 ans) depuis la crise sanitaire.

La cote de popularité de Jean Castex, elle, souffre. Les bonnes opinions reculent de 4 points à 36% et les mauvaises progressent de 3 points à 63%.

Le baromètre des personnalités politiques diffusé à l'occasion de cette étude place par ailleurs l'ancien Premier ministre Edouard Philippe en tête de celles que les Français souhaiteraient voir "avoir davantage d'influence dans la vie politique" (45%, +4 points), devant l'ancien ministre écologiste et animateur de télévision Nicolas Hulot (34%, stable) et la présidente du RN Marine Le Pen (29%, -3 points).

Mercredi, la première édition du baromètre d'intentions de vote Challenges et Harris Interactive prédisait une revanche entre le chef de l'État et Marine Le Pen.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info