Radié pour quatre mois du groupe La France insoumise à l'Assemblée nationale, Adrien Quatennens a rejoint les "non-inscrits".
Il siègera aux côtés de cinq députés, parmi lesquels Nicolas Dupont-Aignan et Emmanuelle Ménard.

Condamné à quatre mois de prison avec sursis pour des violences sur sa compagne, Adrien Quatennens a été exclu d'autant du groupe La France insoumise à l'Assemblée nationale. D'ici-là, le député du Nord a rejoint les non-inscrits, ce que confirme la page du site internet de l'Assemblée nationale dédiée à ce groupe : Adrien Quatennens y figure déjà à côté de quatre autres élus. Mercredi soir sur BFMTV, l'ancien numéro 2 du parti a fait part de son souhait de retourner très vite dans l'hémicycle, peut-être dès le mois de janvier, "en non-inscrit". Qui trouvera-t-il à ses côtés ?

Le groupe est également composé de Véronique Besse, élue députée de 2005 à 2017 puis élue de nouveau en 2022, cette ancienne assistante parlementaire de Bruno Retailleau proche de Philippe de Villiers a toujours siégé dans ce groupe ; de Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France et député depuis 1997 ; de David Habib, socialiste opposé à la Nupes, élu depuis 2002 et ancien vice-président de l'Assemblée nationale ; et d'Emmanuelle Ménard, élue pour la première fois en 2017 avec le soutien du Front national. 

Cinq personnes supplémentaires composaient ce groupe au début de la législature en juin dernier, majoritairement d'anciens socialistes, mais depuis, ils ont intégré d'autres groupes, Modem ou Libertés, indépendants, outre-mer et territoires (LIOT). 

En dessous de quinze membres, un groupe politique ne bénéficie pas des avantages alloués à ceux qui arrivent à dépasser ce nombre. Ainsi, ils n'ont pas de bureaux, de dotation minimale, de collaborateurs supplémentaires ou encore de salles de réunion pour se réunir. 


J.F

Tout
TF1 Info