Affaire des "kits de campagne" : le RN condamné à 250.000 euros d'amende en appel

par M.G avec AFP
Publié le 15 mars 2023 à 12h11

Source : Sujet TF1 Info

La cour d'appel de Paris a condamné mercredi le Rassemblement national à une amende de 250.000 euros.
Le parti d'extrême-droite était dans le viseur de la justice pour les "kits de campagne" distribués lors des élections législatives de 2012.

Le Rassemblement national, parti présidé par Jordan Bardella, qui a pris la succession de Marine Le Pen, a écopé, mercredi 15 mars, d'une amende de 250.000 euros. 

La Cour d'appel de Paris a condamné la formation politique pour ses "kits de campagne" (le RN était à l'époque le FN) utilisé lors des élections législatives de 2012. Ce matériel électoral, composé entre autres de tracts, d'affiches "personnalisées" et d'un site internet, était utilisé par les candidats pour simplifier leur campagne. Chaque pièce était vendue 16.650 euros par l'association Jeanne, le micro-parti de Marine Le Pen, et fournis par la société de communication Riwal, dirigée par Frédéric Chatillon, un ancien président du GUD (Groupe union défense, organisation étudiante d'extrême droite). 

Pour l'accusation, ce système cachait des prestations surévaluées, destinées à tromper l'État qui rembourse les dépenses des candidats dépassant 5% des voix. Le coût réel des kits ne serait, en effet, que d'un peu plus de 4000 euros, la différence ayant été empochée par Riwal, rapporte Le Parisien

11,6 millions d’euros de dommages et intérêts étaient réclamés au RN et aux autres prévenus, parmi lesquels des proches de Marine Le Pen, pour escroquerie aux dépens de l’État, abus de biens sociaux, abus de confiance, recel et blanchiment. En première instance, une amende de 18.750 euros avait été infligée au parti pour "recel d'abus de biens sociaux"


M.G avec AFP

Tout
TF1 Info