Trappes : Dupond-Moretti appelle "tout le monde à un peu de calme"

La rédaction de LCI
Publié le 14 février 2021 à 14h29
JT Perso

Source : TF1 Info

POLÉMIQUE - Alors que la classe politique s'affronte et prend parti soit pour le professeur de philosophie soit pour le maire de la ville de Trappes, le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti appelle au "calme" et à la "sérénité".

Il enjoint à "un peu de nuance". Interrogé ce dimanche 14 février lors du Grand Jury LCI/RTL/Le Figaro sur la situation à Trappes, le ministre de la Justice Éric-Dupond-Moretti a appelé "tout le monde à un peu de calme". "Je voudrais que l’on retrouve toute la sérénité requise."

Depuis une semaine, les propos d'un professeur de philosophie qui dit être attaqué pour avoir pris la défense de Samuel Paty ont rallumé la polémique sur le poids supposé des islamistes dans cette ville des Yvelines. Un communautarisme dont se défend le maire Génération.s Ali Rabeh. "Trappes ce n’est pas que ça, c’est aussi des gens qui ne sont pas des islamistes radicaux. Ce n’est pas un cluster d’islamistes radicalisés. Il y a ce problème, mais il y a des gens (…) qui sont attachés aux valeurs de la République", a déclaré le garde des Sceaux, sans entrer dans le débat.

"On a un professeur qui dit un certain nombre de choses qui l’engagent. Ce professeur est aujourd'hui protégé par la République, et c’est bien normal. C’est ce qu’on lui doit. La République se doit de protéger ceux qui s’expriment", même si "on peut ne pas être d’accord avec lui", a-t-il indiqué. "Deuxièmement le maire de la ville dit lui aussi un certain nombre de choses, en opposition à ce que dit le professeur. Il évoque lui aussi des menaces, il fait lui aussi l’objet d’une protection."

Lire aussi

Ce samedi 13 février, l'affaire a pris une nouvelle tournure et a viré à l'affrontement entre droite et gauche, les premiers réclamant la révocation d'Ali Rabeh pour avoir distribué devant le lycée une lettre destinée à mettre en cause les propos du professeur et apporter son "soutien" aux élèves, les seconds demandant sa protection. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info