Élection présidentielle 2022

Anne Hidalgo candidate en 2022 ? "C'est aux militants socialistes d'en décider"

Justine Faure
Publié le 12 juillet 2021 à 22h59
La socialiste Hélène Geoffroy

La socialiste Hélène Geoffroy

Source : bertrand GUAY / AFP

PRIMAIRE - Alors qu’un rassemblement d’élus socialistes organisé ce lundi à Villeurbanne ressemblait à la validation d’une candidature Anne Hidalgo pour 2022, la maire de Vaulx-en-Velin Hélène Geoffroy réclame la tenue d’un vote pour désigner le candidat PS à la prochaine élection présidentielle.

La candidature d’Anne Hidalgo fait de moins en moins de doutes, même si la maire de Paris refuse toujours de se déclarer. Ce lundi, des centaines de maires et d’élus de gauche s’étaient réunis autour d’elle à Villeurbanne pour préparer un projet en vue de 2022 ; qu’ils aimeraient la voir porter. Mais au milieu de ces partisans qui estiment que l’édile parisienne est la mieux placée pour les représenter au printemps prochain, quelques voix plaident pour laisser le choix de leur candidat aux militants.

C’est le cas de la maire PS de Vaulx-en-Velin Hélène Geoffroy. Celle qui vise le poste de Premier secrétaire du parti en septembre prochain s'oppose à la stratégie d'Olivier Faure et veut proposer une autre méthode. LCI l'a interrogée.

Pourquoi plaidez-vous pour l’organisation d’une primaire au sein du PS ?

Je souhaite que les militants socialistes soient consultés et puissent désigner leur candidat à la présidentielle. C’est différent d’une primaire, ouverte à des candidats et des votants hors parti. Par ce vote, le parti pourra s’affirmer comme une force centrale de la gauche.

Anne Hidalgo ne ferait pas selon vous une bonne candidate ?

Je pense qu’Anne Hidalgo serait une bonne candidate, ce qu’elle fait en réunissant des élus locaux et élaborant un projet est très positif. Mais pour l’instant, elle réfléchit toujours. Et selon moi, bonne candidate ou pas, c'est aux militants PS d'en décider.

"L'union sans contours" d'Olivier Faure : une mauvaise stratégie

Alors vous êtes en opposition avec la stratégie portée par le premier secrétaire Olivier Faure ?

Je ne suis pas dans l’opposition mais je propose une autre méthode. Je la défendrai en septembre au Congrès. Cela fait trois ans que nous n’avons rien voté au PS ; ni le projet, ni le candidat, ni la stratégie. Je ne suis pas opposée à l’union de la gauche, mais elle ne peut pas se faire sans un programme et des contours précis. Ce qui a été proposé par Olivier Faure, c’est une union sans contours. Et si toutes ses réunions du printemps avec les Verts ou La France insoumise n’ont débouché sur rien, c’est parce que nous n’avions pas défini qui nous étions, ce que nous voulions porter en tant que socialistes, et avec quel candidat. En plus d'avoir été fait avec l’idée que nous étions trop faibles pour nous affirmer. 

Lire aussi

Déjà que l’union de la gauche semble compromise, n’avez-vous pas peur de créer des divisions au sein du PS ?

Le congrès, c’est la démocratie du parti. Je suis au contraire persuadée que nous sortirons renforcés de cette période de travail et d’échanges. Une fois notre ligne précisée, nous serons en ordre de bataille pour la présidentielle et les législatives qui suivront. 


Justine Faure

Tout
TF1 Info