Il y a 50 ans naissait le Front national : le parti en 5 dates clés

J.F
Publié le 5 octobre 2022 à 7h00
JT Perso

Source : JT 20h WE

Fondé en 1972, le Front national fête ses 50 ans ce 5 octobre 2022.
Incarné et dirigé par Jean-Marie Le Pen puis Marine Le Pen, voici ce qu'il faut savoir sur l'histoire du parti en cinq dates clés.

Le 5 octobre 1972, Jean-Marie Le Pen cofondait le Front national. Aujourd'hui, le parti d'extrême droite s'appelle Rassemblement national et est toujours sous la houlette d'un membre de sa famille, sa fille Marine. Cette dernière a mis en œuvre la dédiabolisation pour assoir le parti dans le paysage politique français, avec une certaine réussite puisqu'elle a été deux fois finaliste de l'élection présidentielle et qu'elle préside le premier groupe d'opposition à l'Assemblée nationale. Retour sur 50 ans d'histoire tumultueuse, que le Rassemblement national ne souhaite pas célébrer en grande pompe.  

5 octobre 1972

Le "Front national pour l'unité française", parti issu de divers groupes nationalistes, est fondé le 5 octobre 1972 par plusieurs personnes dont Jean-Marie Le Pen. Si l'histoire ne retient que lui, c'est parce que les membres du groupuscule néofasciste Ordre Nouveau, à l'origine du parti, étaient déjà dans un objectif de dédiabolisation avant l'heure et préféraient mettre en avant une personnalité moins marquée, qui séduirait un plus grand nombre d'électeurs.

16 mars 1986

Cette année-là, les élections législatives ont lieu à la proportionnelle à un tour. Un mode de scrutin qui avantage le Front national, qui parvient à faire élire 35 députés à l'Assemblée nationale. Deux ans plus tard, en 1988, alors que le scrutin est de nouveau uninominal à deux tours, le FN ne conserve qu'une députée. Il faudra attendre 2022 pour que ce record, avec un mode de scrutin différent, soit battu. En juin dernier, 89 députés étiquetés Rassemblement national ont été élus à l'Assemblée nationale, faisant d'eux le premier groupe d'opposition au palais Bourbon. 

Septembre 1987

Jean-Marie Le Pen qualifie les chambres à gaz nazies de "point de détail de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale" et provoque un tollé. Il est jugé et condamné pour cela en 1991. Ce type de propos, comme d'autres stigmatisant les homosexuels, les immigrés ou les roms, servent selon lui la progression du FN. Ce sont de ces mêmes propos que le Rassemblement national et Marine Le Pen veulent se défaire depuis une dizaine d'années, et l'une des raisons pour lesquelles ils ne veulent pas fêter l'anniversaire du parti. 

21 avril 2002

Le 21 avril 2002, Jean-Marie Le Pen devance Lionel Jospin et se qualifie pour le second tour de la présidentielle face à Jacques Chirac avec 16,86% des suffrages. Un séisme dans la vie politique française, où l'extrême droite arrive pour la première fois au second tour d'une telle élection. Sa fille Marine devient vice-présidente du parti ; elle renouvellera les bons scores de son père à une élection présidentielle en 2017 et 2022, en se qualifiant, elle aussi, pour les seconds tours, à chaque fois face à Emmanuel Macron.

Lire aussi

Mars 2018

Le congrès de Lille, qui réélit Marine Le Pen à la tête du parti, acte le changement de nom du Front national, qui devient Rassemblement national. La fille de Jean-Marie Le Pen veut aller plus loin dans la dédiabolisation et symboliser la "mue" du FN en un "parti de gouvernement" et d'alliances. Elle choisit de mixer Front national et Rassemblement Bleu Marine, et de faire un rappel au nom du groupe formé à l'Assemblée nationale en 1986 : Front national - Rassemblement national. 


J.F

Tout
TF1 Info