L'université de Lille a annulé la conférence sur la Palestine avec Jean-Luc Mélenchon et Rima Hassan.
La France Insoumise a décidé de la maintenir "dans un nouveau lieu".
Ces derniers jours, de nombreux élus d'opposition avaient réclamé cette annulation.

La conférence sur "l'actualité de la Palestine" avec l'intervention de Jean-Luc Mélenchon et de Rima Hassan, militante controversée et candidate franco-palestinienne LFI aux élections européennes, prévue ce jeudi 18 avril, est finalement annulée par l'Université de Lille. "Les conditions ne sont plus réunies pour garantir la sérénité des débats" en raison de la montée "préoccupante des tensions internationales" après "l'escalade militaire intervenue les 13 et 14 avril au Moyen-Orient", indique l'université dans un communiqué

En réaction, le coordinateur national de La France insoumise (LFI), Manuel Bompard, a dénoncé une "censure". "Nous regrettons la décision de la présidence de l’université qui se montre incapable de résister aux pressions qui s’attaquent à la liberté d’expression, mettent à mal les libertés universitaires et académiques et visent à faire taire les voix de la paix au Proche-Orient", a-t-il déploré sur X. Jean-Luc Mélenchon a également dénoncé cette annonce : "Tristesse de voir à Lille une université se dire victime de pressions et y céder en interdisant une conférence à quelques heures de sa tenue."

Mais La France Insoumise a décidé de ne pas en rester là. Le parti a annoncé que la conférence se tiendrait tout de même ce jeudi 18 avril à Lille. "Nous ne nous tairons pas. La communication sur le nouveau lieu sera envoyé aux inscrits." Selon nos informations, elle aura finalement lieu à la salle Impérial, située à deux pas de la permanence lilloise du député Adrien Quatennens.

Des élus d'opposition demandaient l'annulation

La conférence était organisée par une association étudiante pro-palestinienne, "Libre Palestine". De nombreux élus d'opposition en avaient réclamé l'annulation ces derniers jours. Parmi les griefs invoqués, le logo de l'association, imprimé sur l'affiche de présentation aux côtés des photos de Jean-Luc Mélenchon et de Rima Hassan. Ce logo figure un territoire englobant Israël, la Cisjordanie et la bande de Gaza, sur lequel est apposé le nom de l'association "Libre Palestine". 

Le président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand (LR), a réclamé l’interdiction de la conférence. "Nous ne pouvons tolérer, dans une université française, une telle conférence de La France insoumise, de Jean-Luc Mélenchon et de Rima Hassan qui, à travers le logo Libre Palestine, nient l’existence de l’État d’Israël", a-t-il réagi sur X. Une demande partagée par le député RN Sébastien Chenu, qui anticipe que "des propos antisémites seront probablement tenus" à cette occasion.

La députée Renaissance du Nord, Violette Spillebout, a, elle, demandé "l'annulation de cette conférence de propagande" car, d'après elle, "ce n’est pas avec ceux qui représentent l’antisémitisme le plus violent et la volonté de destruction d’Israël que les débats progresseront vers la paix"

Des critiques ont également émanées de la gauche à l'instar de Raphaël Glucksmann qui a regretté que Jean-Luc Mélenchon "s'affiche" avec le logo d'une association "qui nie l'existence de l'État d'Israël". "Cela participe de la confusion générale de La France insoumise et de Jean-Luc Mélenchon sur la question israélienne. Depuis le 7 octobre, il y a un problème. Nous, nous n'avons pas bégayé pour condamner les attaques terroristes du Hamas", a-t-il ajouté.

L’association Libre Palestine, créée en novembre 2023 dans la foulée des attaques du 7 octobre, a assuré que son logo "ne ni[ait] en aucun cas l’existence d’Israël". "Nous avons simplement mobilisé une carte qui représente une région du monde traversée par un processus de colonisation indéniable et dont la définition des frontières est un enjeu de luttes non stabilisées."

Mercredi dernier, une conférence de Jean-Luc Mélenchon à l'université de Rennes a été annulée pour des raisons de sécurité, après un mail de menace. Une autre avait été annulée à Bordeaux en octobre.


Emma FORTON

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info