Les attentats du 13 novembre, trois ans après

De "l'horreur" à la "résilience" : le maire du 11e raconte son 13 novembre et son année à "panser les plaies"

Justine Faure
Publié le 10 novembre 2016 à 15h48
De "l'horreur" à la "résilience" : le maire du 11e raconte son 13 novembre et son année à "panser les plaies"

Source : RICK WILKING / POOL / AFP

INTERVIEW - Le 13 novembre 2015, le 11e arrondissement de Paris a été frappé à quatre endroits par les terroristes. Son maire PS François Vauglin, élu en 2014, a dû gérer une situation à laquelle il n'était pas préparé. Un an après, il répond aux questions de LCI et tire le bilan de cette année "écoulée à panser les plaies".

François Vauglin avait déjà vécu les attentats de janvier 2015. Les locaux de Charlie Hebdo, pris pour cible par les frères Kouachi, étaient situés dans son 11e arrondissement de Paris. Le 13 novembre 2015, le cauchemar a recommencé, peut-être en pire. Sur le parcours des terroristes, trois bars du 11e - La Bonne Bière, le Comptoir Voltaire et La Belle Equipe - et une salle de spectacle - le Bataclan - sont attaqués. François Vauglin n'a pas d'autre choix que de gérer la situation du mieux qu'il peut. Un an après les faits et avant les commémorations qui auront lieu dimanche, il revient pour LCI sur les événements et sur l'année difficile qui a suivi. 

"Les habitants ont envie de vivre plus intensément"

François Vauglin

"Il faut inscrire dans le paysage parisien la mémoire de ces attentats"

François Vauglin

Vidéo. Un an après les attentats du 13 novembre, le Bataclan rouvrira avec un concert de StingSource : JT 20h WE
Cette vidéo n'est plus disponible

Justine Faure

Tout
TF1 Info