La députée de l'Aube a été menacée avec un pistolet à air comprimé lors d'un collage d'affiches.
L'homme, alcoolisé, semble ne pas avoir reconnu Valérie Bazin-Malgras.
L'élue LR s'est dite "extrêmement choquée devant tant de violence".

Un homme sera jugé au mois de juin prochain, pour avoir menacé mercredi dernier, avec un pistolet à air comprimé, la députée LR de l'Aube, Valérie Bazin-Malgras, alors qu'elle collait des affiches. L'homme a été placé sous contrôle judiciaire, et sera jugé le 7 juin pour violences avec usage ou menace d'une arme, a indiqué la procureure de la République de Troyes, Julie Bernier. 

La circonstance aggravante de violence sur personne dépositaire de l'autorité publique n'a pas été retenue, car la qualité de députée de la 2e circonscription de l'Aube de Mme Bazin-Malgras ne lui était "pas connue", a-t-elle ajouté. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme croyait avoir affaire à "des jeunes qui dégradaient une fois de plus le panneau d'affichage"

Les faits se sont déroulés mercredi dernier à Bordes-Aumont, où la députée, sa fille et son assistant parlementaire collaient des affiches présentant les vœux de l'élue. L'homme de 45 ans, "un peu alcoolisé", leur a d'abord lancé qu'il allait "chercher sa 22" (une carabine) puis a tiré des balles en caoutchouc avec un pistolet à air comprimé, sans faire de blessé. 

Son casier judiciaire comporte quatre mentions pour des atteintes aux biens, selon la procureure. "J'espère qu'il sera sévèrement puni par la justice", a déclaré la députée, disant avoir été "extrêmement choquée devant tant de violence". Conseillère municipale de Troyes depuis 2014, Madame Bazin-Malgras est députée de la 2ᵉ circonscription de l'Aube depuis 2017.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info