Balkany ironise sur la position de Juppé : "S’il préfère aller faire les primaires du PS..."

Le service METRONEWS
Publié le 4 février 2015 à 8h13
Balkany ironise sur la position de Juppé : "S’il préfère aller faire les primaires du PS..."

POLITIQUE – La prise de position publique d'Alain Juppé, qui a expliqué qu'il voterait PS au 2e tour de la législative partielle du Doubs – position largement minoritaire à l'UMP – n'a pas plu à Patrick Balkany qui l'a invité ironiquement, mardi, à candidater à la primaire socialiste.

La prise de position d’Alain Juppé, publique et précoce, qui a expliqué lundi sur son blog qu’il voterait PS au deuxième tour de la législative partielle dans le Doubs – une position exprimée avant la tenue du bureau politique – ne passe pas à l’UMP. D’autant qu’elle est à rebours de ce qui a finalement été retenu par l'instance dirigeante du parti.

EN SAVOIR + >> Entre FN et PS, l'UMP appelle finalement à l'abstention ou au vote blanc

"Je dis non au FN et non au PS"

Mardi en fin d’après-midi, Nicolas Sarkozy lui même avait jugé que le maire de Bordeaux "aurait dû attendre et [ne] pas diviser". Certains sarkozystes sont allés encore plus loin, notamment Patrick Balkany, sur la ligne dure du "ni-ni", ni PS, ni Front national, qui a très ironiquement invité Alain Juppé à participer aux primaires de l’UMP comme le rapporte Liberation.fr : "Moi, je dis non au FN et non au PS. Le consensus mou, je suis contre et si Monsieur Juppé veut faire la primaire au PS, je ne le retiens pas", a déclaré la maire de Levallois-Perret, mardi, dans les couloirs de l'Assemblée. 

Sur Twitter, sa femme Isabelle Balkany, a également appelé à la liberté de vote pour les électeurs du Doubs, dénonçant le "consensus mou", soit un "ni-ni" nuancé comme ce qu'aurait finalement défendu Nicolas Sarkozy. 


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info