Ban Ki-moon, Sarkozy et Mélenchon : journée chargée pour Hollande après le Brexit

Le service METRONEWS
Publié le 25 juin 2016 à 9h01
Ban Ki-moon, Sarkozy et Mélenchon : journée chargée pour Hollande après le Brexit

BREXIT - Journée chargée pour François Hollande. Le chef de l'Etat recevra ce samedi à l'Elysée le secrétaire général de l'ONU mais aussi les dirigeants des partis politiques français.

Agenda chargé pour le président. François Hollande, qui promet des initiatives après ce qu'il a qualifié comme le "choix douloureux" du Brexit, reçoit ce samedi après-midi à l'Elysée l'ensemble des dirigeants de partis, dont Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen, pour préparer les futures échéances européennes.

"L'Europe est soumise à une épreuve et il est normal que le président de la République consulte les forces politiques représentées au Parlement français et européen", explique-t-on à l'Elysée. Il s'agira de "les écouter et de préparer les initiatives que la France sera appelée à prendre avec ses partenaires à la suite du scrutin britannique".

Ban Ki-moon à l'Elysée

Avant cette séquence franco-française, le chef de l'Etat recevra en début de matinée le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon qui a souhaité ce vendredi qu'en dépit du Brexit l'Union européenne "continue d'être un partenaire solide" des Nations unies sur les questions humanitaires, la paix et la sécurité, "y compris les migrations", un sujet qui a divisé au sein de l'Europe.

A LIRE AUSSI >>  Brexit : quel avenir pour l'union britannique ?

Puis il s'envolera pour un saut de puce à Colmar où il s'exprimera devant le Congrès de l'Union nationale des associations familiales. De retour à Paris, il entamera en début d'après midi le marathon de ses rencontres avec les dirigeants politiques français qui se succéderont toutes les demi-heures dans son bureau, comme cela avait été le cas après les attentats de janvier et novembre 2015.

EN SAVOIR + >> Tout comprendre du Brexit

Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen reçus

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis ouvrira le bal, suivi de Nicolas Sarkozy (Les Républicains), Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche), Marine Le Pen (Front national), Jean-Christophe Lagarde (UDI), Sylvia Pinel (Radicaux de gauche), David Cormand (EELV), Pierre Laurent (PCF) et Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France). François Bayrou pour le MoDem refermera cette série de rencontres en fin de journée.

La journée du chef de l'Etat s'achèvera avec un "dîner informel" avec le chef du gouvernement italien Matteo Renzi à l'Elysée. Après un Conseil des ministres extraordinaire, François Hollande a déjà reçu vendredi les présidents du Sénat Gérard Larcher (LR) et de l'Assemblée nationale (Claude Bartolone) qui ont annoncé des débats sans vote mardi au sein des deux chambres du Parlement.

Un "sursaut" européen 

Ce vendredi, le chef de l'Etat, qui s'est vu reprocher son "manque de leadership" par quelques ténors de la droite (dont le président de la région Paca Christian Estrosi), a appelé à un "sursaut" européen après le Brexit. François Hollande a tenté de placer la France au cœur d'un renouveau européen, assurant qu'elle serait "à l'initiative" pour faire face à une situation qu'il regrette "profondément" et qui met "gravement l'Europe à l'épreuve".

EN SAVOIR + >> Après le Brexit, François Hollande appelle à un "sursaut" européen

François Hollande sera lundi à Berlin pour y retrouver la chancelière allemande Angela Merkel, Matteo Renzi et le président du Conseil européen Donald Tusk. Puis il participera mardi et mercredi prochains à un sommet européen post-Brexit prévu de longue date.

A LIRE AUSSI
>>  Brexit : les sportifs britanniques déçus du résultat du vote
>>  Ce que le Brexit pourrait changer pour... l'économie britannique (et la nôtre)


Le service METRONEWS