ANTIHÉROS- Pour son dernier meeting avant le second tour, à Lille, Benoît Hamon s'est livré à une digression amusante sur la stature d'un président de la République. Une façon de rappeler qu'il n'apprécie pas les "hommes providentiels".

La stature présidentielle revue et corrigée par Benoît Hamon. Lors de son dernier meeting avant le second tour, vendredi soir à Lille, le désormais favori de la primaire de gauche s'est offert un petit one man show autour du thème de la fonction présidentielle.

Pas très fan du principe de l'homme providentiel, comme il a pu le souligner lors des débats de la primaire, le député des Yvelines en a profité pour moquer un peu ceux qui tentaient de se donner un air plus sérieux pour espérer décrocher la fonction suprême.

"C'est quoi 'faire président' ?"

"J'ai changé de costard", commence le candidat. "Il paraît que je ne faisais pas assez président. Vous savez, quand on rentre dans une campagne, on a toujours un conseiller en communication. L'important, c'est qu'il reste à sa place. Mais il y avait ce sujet : 'Benoît, il faut que tu fasses président'... Mais c'est quoi faire président ?"

Benoît Hamon raconte alors qu'il a regardé les concurrents "sur la même ligne de départ", précisant soigneusement qu'il parle de ceux "de la primaire de la droite". Il décrit ceux qui voulaient se donner un air présidentiable :  

Costume un peu serré... Président, quoi... On fait régalien, on rigole pas trop, on lève le menton
Benoît Hamon

Mais pour le finaliste de la primaire à gauche, "ceux qui ont le menton le plus levé, ce sont ceux qui baissent la tête face aux puissants lorsqu'ils sont au pouvoir". Et de citer Victor Hugo : "Quand un lion imite un lion, c'est un singe".

Conclusion de Benoît Hamon : "Eh bien moi, je n'imiterai personne. Pas de concours de grimace !"


Vincent MICHELON

Tout
TF1 Info