Borne accuse le RN "d'alimenter les polémiques" et de s'opposer "aux mesures pour renforcer la lutte contre le terrorisme"

par J.F
Publié le 5 décembre 2023 à 17h05

Source : TF1 Info

Elisabeth Borne a accusé mardi le Rassemblement national "d'alimenter les polémiques" et de s'opposer "systématiquement" "aux mesures pour renforcer la lutte contre le terrorisme".
Marine Le Pen reprochait à l'Etat de ne pas avoir réussi à "neutraliser" l'auteur de l'attaque mortelle au couteau, samedi à Paris.

Les Questions au gouvernement ont encore mis sous pression l'exécutif après l'attaque terroriste qui a fait un mort à Paris samedi dernier. Plusieurs députés ont réclamé des comptes à la Première ministre, sur l'action du gouvernement pour protéger les Français et mieux surveiller les personnes radicalisées, notamment Marine Le Pen, cheffe du groupe Rassemblement national. Alors que celle-ci estimait que l'Etat avait été défaillant dans la "neutralisation" de l'auteur des faits, Elisabeth Borne lui a répondu : "Quand la France est touchée il y a ceux qui agissent en responsabilité et puis il y a vous et votre parti, qui vous précipitez dans le seul but d'alimenter les polémiques"

Mettant en avant le fait que, depuis 2017, 43 attentats avaient été déjoués et 1500 personnes interpellées et présentées à justice pour faits de terrorisme, la cheffe du gouvernement a énuméré plusieurs projets de loi gouvernementaux adoptés ces sept dernières années, sur lesquels le Rassemblement national n'a pas voté ou voté contre. "Où étiez-vous en 2017 lors du vote de la loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme ?", "où étiez-vous en 2019  quand nous avons créé le parquet national antiterroriste ?", "où étiez-vous en 2021 quand nous avons créé le délit de séparatisme ?", a questionné Elisabeth Borne.

Nous prenons nos responsabilités pour protéger les Français."
Elisabeth Borne

"Le RN s'est systématiquement opposé aux mesures pour renforcer la protection des Français, systématiquement opposé aux mesures pour renforcer la lutte contre le terrorisme. Nous agissons, vous polémiquez. Nous prenons des mesures, vous êtes dans la posture. Vos votes parlent d'eux même", a-t-elle poursuivi. "Nous, nous sommes du côté des actes, nous prenons nos responsabilités pour protéger les Français."

Avant cela, la Première ministre avait été interpellée par le chef des députés LR Olivier Marleix, qui avait déploré que l'Etat n'ait pas renforcé le suivi de l'auteur de l'attentat, pourtant réclamé par sa mère. "Faut-il compléter notre arsenal juridique ? Nous aurons à en débattre, nous sommes en train de l'examiner et je peux vous assurer que face au terrorisme nous devons à chaque fois tirer les leçons de ce que nous avons pu constater. Et nous le ferons", avait-elle déclaré, allusion notamment à l'examen à partir de lundi prochain dans l'hémicycle du projet de loi immigration

Borne : "Face au terrorisme nous devons à chaque fois tirer les leçons de ce que nous avons pu constater"Source : TF1 Info

"Les Français attendent du changement radical. Ce changement il suppose, sur la loi immigration, de ne pas détricoter le texte du Sénat, c'est ce qu'a fait votre majorité toute la semaine dernière", lui avait alors répondu le député Les Républicains. "Ce changement il supposera enfin et surtout de modifier notre Constitution pour reprendre en main notre souveraineté dans le domaine de l'immigration, là encore vous vous y refusez."


J.F

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info