Brexit et immigration : "Monsieur Darmanin devrait faire très attention à ce qu'il dit", s'agace Michel Barnier

La rédaction de LCI
Publié le 13 octobre 2021 à 22h29
JT Perso

Source : TF1 Info

MISE AU POINT - Invité ce mercredi sur LCI, Michel Barnier s'est agacé des propos de Gérald Darmanin, qui l'accuse de ne pas s'être occupé de la question migratoire lors des négociations du Brexit.

"Il est évident que nous avons manqué quelque chose pendant le Brexit." Lors d'une allocution au Sénat ce mercredi, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a regretté que l'ancien commissaire européen Michel Barnier n'ait pas négocié un traité sur la question migratoire entre l'UE et le Royaume-Uni. "C'est à nous de créer ce nouveau traité européen et lorsque nous présiderons l'Union européenne dans quelques jours, ce sera évidemment à la table des négociations", a-t-il assuré.

Invité sur LCI par Ruth Elkrief, ce mercredi, l'ancien négociateur du Brexit s'est agacé de cette réflexion. "Pourquoi je n'ai pas pu négocier les intérêts français sur le sujet de l'immigration lors du Brexit ? Parce que les chefs d'État du gouvernement ne m'ont pas donné le mandat de négocier cela", a-t-il rétorqué. "Si on m'avait donné ce mandat, je l'aurais fait." Celui qui est candidat à l'investiture du parti Les Républicains pour la présidentielle assure que les chefs d'État "ont considéré qu'il s'agissait de l'accord bilatéral du Touquet".

La question migratoire entre la France et l'Angleterre, un sujet sensible

La question des migrants entre Paris et Londres est régie depuis près de vingt ans par les accords du Touquet, qui visent à entraver l'immigration irrégulière en Grande-Bretagne en renforçant les contrôles au départ de la France. Les traversées clandestines de migrants provoquent régulièrement des frictions entre Londres et Paris, qui se sont récemment cristallisées sur la question financière.

Le Royaume-Uni s'est engagé fin juillet à payer à la France 62,7 millions d'euros en 2021-2022 pour financer le renforcement des forces de l'ordre françaises sur les côtes. Selon la presse britannique, la ministre britannique de l'Intérieur Priti Patel avait cependant menacé début septembre de ne pas verser cette somme, face aux arrivées record de migrants traversant illégalement la Manche.

Monsieur Darmanin devrait faire très attention à ce qu'il dit

Michel Barnier, ancien commissaire européen

"Nous appelons les Anglais à tenir leur promesse de financement puisque nous tenons la frontière pour eux", avait lancé samedi dernier Gérald Darmanin lors d'un déplacement à Loon-Plage (Nord) puis à Marck (Pas-de-Calais), où des migrants tentent chaque jour de traverser la Manche pour rallier l'Angleterre. "Il faut que nous négociions un traité - puisque M. Barnier ne l'a pas fait lorsqu'il a négocié le Brexit - qui nous lie sur les questions migratoires", avait d'autre part déclaré le ministre de l'Intérieur.

Lire aussi

"Monsieur Darmanin devrait faire très attention à ce qu'il dit", estime sur LCI le candidat à l'investiture du parti Les Républicains pour la présidentielle. "J'aimerais que Jean Castex le rappelle à son sens des responsabilités, à être plus sérieux." L'ancien commissaire européen précise que Gérald Darmanin "a lui-même renégocié en novembre 2020 avec sa collègue britannique pour améliorer cet accord". "Et comme ça ne marche pas, il prétexte maintenant que c'est de ma faute", fustige-t-il.


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info