Les élections régionales et départementales 2021

Candidate voilée sur une affiche de campagne LaREM : Guerini demande son retrait, le parti se déchire

La rédaction de LCI
Publié le 11 mai 2021 à 13h38, mis à jour le 12 mai 2021 à 14h43
JT Perso

Source : TF1 Info

LAÏCITÉ - Le secrétaire général de LaREM condamne la présence sur une affiche de campagne aux départementales dans l'Hérault d'une candidate voilée, et menace de retirer l'investiture du parti à la liste. Mais tous les marcheurs ne sont pas d'accord, et regrettent que Guerini soit tombé dans un piège tendu par le RN.

Remous au sein de la majorité présidentielle. Un tweet du secrétaire général de La République en marche a créé le trouble, ce mardi. Dans ce message, en référence à une affiche de campagne aux départementales dans le canton de Montpellier 1 sur laquelle figure une candidate voilée, Stanislas Guerini indique : "Les valeurs portées par LaREM ne sont pas compatibles avec le port ostentatoire de signes religieux sur un document de campagne électorale. Soit ces candidats changent leur photo, soit LaREM leur retirera leur soutien." 

Outre le fond du message, ce qui fait grincer des dents certains parlementaires de la majorité, c'est le fait que le leader du parti présidentiel ait retweeté le vice-président du Rassemblement national Jordan Bardella, et soit tombé dans un piège tendu par le parti de Marine Le Pen. 

"Indignité. Courir après le Front national ne servira qu’à faire gagner leurs idées. Ca suffit", a réagi la députée LaREM du Loiret Caroline Janvier. "Ecarter cette candidate serait une discrimination. La loi protège les convictions religieuses et la liberté de les afficher en campagne électorale. La jurisprudence est tout aussi claire. Puis les électeurs décident. Le mépris du droit, c’est l’agenda du RN. Pas le nôtre", a estimé la députée du Val d'Oise Naïma Moutchou. 

"L'extrême droite ne doit pas dicter notre agenda politique, et encore moins les règles électorales. Aucun texte de loi n'interdit le port de signes religieux dans une campagne électorale ou lors d'un mandat !", a souligné Cécile Rilhac, députée du Val-d'Oise. "L'extrême droite ne doit pas dicter notre agenda politique, ni nos règles électorales. La loi, rien que la loi ! Le port du voile n'est pas interdit aux candidats aux élections françaises. C'est le choix de chacun : candidats et électeurs", a ajouté la députée du Maine-et-Loire Stella Dupont.

C’était une erreur de répondre à Bardella."

Stanislas Guerini

"Avec le recul, je pense que c’était une erreur de répondre à Bardella. Si certains ont été heurtés, je m’en excuse", a déclaré Stanislas Guerini ce mardi matin lors d'une réunion de groupe des députés LaREM. En revanche il persiste sur le fond. "On ne demande pas une modification du droit mais on a une ligne politique qui est de ne pas donner de soutien à des candidats qui affichent leur appartenance", a-t-il expliqué. Selon les informations de LCI, il a été soutenu par le chef des députés LaREM Christophe Castaner. "Quand on est candidat au nom d'un parti politique, on est un candidat qui rassemble et qui ne doit jamais imposer son choix religieux", a-t-il abondé. 

Interrogé à ce sujet sur France Inter ce mardi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait exprimé la même ligne. "Aujourd’hui juridiquement, rien n’empêche à une personne de se présenter à une élection avec un signe religieux, en l’occurrence un voile. Du coup ça devient une question politique. Et ce qu’a dit Guerini, c’est que pour La République en marche nous ne souhaitons pas présenter de candidats qui s’affichent sur des documents officiels de campagne avec un signe ostensible religieux. C‘est une question de choix politique." 

Neutralité religieuse : LR dépose une proposition de loi

Lors des questions au gouvernement, Julien Ravier (LR) a insisté sur la "division profonde au sein de la majorité" sur la laïcité, qui s'était déjà manifestée sur les questions du port du voile pour les petites filles ou les accompagnatrices scolaires. Aussi, le patron du groupe Les Républicains à l'Assemblée Damien Abad a annoncé le dépôt d'une proposition de loi pour imposer la "neutralité religieuse lorsqu'on est candidat à une élection". "La majorité présidentielle n'a aucune leçon de laïcité à recevoir de votre part", lui a rétorqué la ministre chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa, rappelant le vote LR contre le projet de loi de lutte contre le séparatisme.

Découvrez le podcast de l'émission "Brunet Direct" consacré à l'ex-candidate voilée LaREM

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d’écoute préférée : 

Sur APPLE PODCAST

Sur SPOTIFY 

Du lundi au vendredi, de 10H00 à 12H00, le présentateur prendra le temps d’analyser et de mettre en perspective les grands sujets d’actualité. Grande nouveauté de la rentrée, les téléspectateurs pourront intervenir en direct, interagir avec les invités en plateau pour livrer leurs points de vue et leur vécu. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info