L'interview Politique

Charge de Jean-Luc Mélenchon contre les écologistes : Yannick Jadot dénonce une "brutalisation" du débat

MM
Publié le 12 mai 2021 à 10h03, mis à jour le 12 mai 2021 à 11h52
JT Perso

Source : TF1 Info

RÉPLIQUE - Interviewé sur LCI mercredi matin par Élizabeth Martichoux, l'eurodéputé EELV a fustigé la logique de "division" et les "invectives" du patron des Insoumis, auteur d'attaques contre les écologistes, mardi, dans une interview au "Monde".

Lui qui rêve d'une grande primaire de la gauche en vue de l'élection présidentielle de l'année prochaine semble n'avoir pas convaincu l'un des poids lourds de l'échiquier politique. Interrogé, ce mercredi 12 mai par Élizabeth Martichoux, Yannick Jadot a répondu à la charge adressée par Jean-Luc Mélenchon, mardi à la gauche, et particulièrement à Europe Écologie-Les Verts.

Le leader des Insoumis avait fustigé des "appareils très largement effondrés, pétrifiés dans le passé", ciblant notamment EELV : "Les écologistes ont un avenir aussi longtemps qu’on ne les voit pas à l’œuvre". "Jadot - pas plus que Faure (premier secrétaire du PS, NDLR) et Hidalgo -, n'a envie de faire une candidature avec moi. Pourquoi fait-il semblant ?", avait aussi asséné le député des Bouches-du-Rhône. 

"Quand on est au téléphone, c'est toujours très cordial", a souligné l'eurodéputé EELV, estimant que Jean-Luc Mélenchon, en public, est paradoxalement "dans la division, dans la brutalisation du débat public. C'est vrai que ce n'est pas l'approche des écologistes". L'élu regrette par ailleurs que l'Insoumis, notamment au travers de son interview au Monde, "ait choisi le registre de la division, de l'invective"

"Personne n'est propriétaires de ses électeurs, et j'entends bien que les électeurs, y compris de Jean-Luc Mélenchon, devront réfléchir à la dynamique, le processus, le projet qui peut porter une alternative en 2022", a affirmé le patron d'EELV.

Lire aussi

"J'ai tendu la main à Jean-Luc Mélenchon, pour lui dire 'explorons les convergences, la possibilité de construire une candidature de rassemblement", a poursuivi le député européen, mettant en balance la "responsabilité" du patron de LFI : "Que La France insoumise, dans ces régionales, essaie d'échapper à un score sur son logo, c'est la responsabilité de Jean-Luc Mélenchon". 

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique d'Elizabeth Martichoux

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCACST

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Chaque matin Elizabeth Martichoux reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité.


MM

Tout
TF1 Info