PARLEMENT - L'ancien ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a été élu président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale, ce jeudi. Il s'est imposée face à Aurore Bergé.

Deux mois après son éviction du gouvernement, Christophe Castaner rebondit. Ce jeudi, les députés de la majorité ont fait confiance à l'ancien ministre de l'Intérieur pour devenir le président de leur groupe à l'Assemblée nationale. Opposé à la députée des Yvelines Aurore Bergé, il a été élu au second tour avec 145 voix contre 120 pour son adversaire. 

Dans cette élection interne, au résultat serré, s'opposaient deux députés aux incarnations différentes : Christophe Castaner, ancien socialiste, marcheur de la première heure et candidat du président de la République ; en face, Aurore Bergé, ancienne républicaine, qui plaidait pour un groupe "indépendant" de l'exécutif. 

Peu après sa défaite, Aurore Bergé a publié un message d'union sur Twitter. "Ensemble, députés LaREM, nous devons répondre à l'urgence de la crise démocratique et porter haut nos convictions. Chacun y prendra sa part, aux côtés de Christophe Castaner", a-t-elle indiqué. Le Premier ministre Jean Castex a également appelé au "rassemblement" dans un tweet où il adresse ses "voeux de réussite" à Christophe Castaner.

Christophe Castaner succède à Gilles Le Gendre. Ce dernier, qui ces derniers mois avait vu le nombre des membres de son groupe diminuer et la perte la majorité absolue à l'Assemblée, a tenu à le féliciter sur Twitter. "Je sais son dévouement et ses capacités à nous rassembler pour animer, aujourd’hui comme hier, notre mission collective et réussir la fin de notre mandat au service des Français", a-t-il écrit.

Au premier tour, les voix s'étaient partagées entre cinq candidats, dont l'ancien ministre de la Transition écologique François de Rugy, la députée de l'Hérault Coralie Dubost et le député de Seine-Saint-Denis Patrice Anato. 


Justine FAURE

Tout
TF1 Info