Cinq choses à savoir sur Marine Tondelier, qui succède à Julien Bayou à la tête d'EELV

par Justine FAURE
Publié le 25 novembre 2022 à 18h37, mis à jour le 10 décembre 2022 à 18h10
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Marine Tondelier a été élue samedi secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts.
À 36 ans, cette élue des Hauts-de-France et d'Hénin-Beaumont, fief du Rassemblement national, succéde à Julien Bayou à la tête des écologistes.
Carrière, idées... Voici cinq choses à savoir sur elle.

Elle est le nouveau visage d'Europe Écologie-Les Verts. Ce samedi 26 novembre, Marine Tondelier a été élue secrétaire nationale du parti, et succède à Julien Bayou. À 36 ans, la conseillère municipale d'Hénin-Beaumont et conseillère régionale des Hauts-de-France devrait continuer d'appliquer la ligne du député de Paris. Cette proche de Cécile Duflot et d'Eric Piolle, et qui veut refonder le parti, prône une écologie "radicale" et veut ramener un million de sympathisants à EELV d'ici à la fin du quinquennat. Voici cinq choses à savoir sur Marine Tondelier.

Elle est conseillère municipale d’Hénin-Beaumont

Marine Tondelier grandit à Hénin-Beaumont, commune dont le RN Steeve Briois est maire depuis mars 2014. C’est à cette même date qu'elle est élue au Conseil municipal de la commune, et siège dans l'opposition. Depuis, elle s'est fait connaître pour ses combats contre le Front national puis le Rassemblement national. En 2017, elle publie Nouvelles du Front pour raconter son quotidien en tant qu'opposante au maire RN proche de Marine Le Pen. Pour cet ouvrage, elle avait été attaquée en diffamation par Steeve Briois et l'ex-adjoint Bruno Bilde, mais a gagné son procès.

Elle a affronté plusieurs fois Marine Le Pen aux élections législatives

Marine Le Pen ayant fait d'Hénin-Beaumont son fief suite aux bons résultats de Steeve Briois dans la commune, Marine Tondelier l'a affrontée plusieurs fois aux élections législatives. En 2012, elle affronte également Jean-Luc Mélenchon, qui a choisi de se confronter à la cheffe du Front national dans cette circonscription. Le socialiste Philippe Kemel l'emporte au second tour face à Marine Le Pen. Cette dernière finira par s'imposer en 2017, puis en 2022. Marine Tondelier, qui n'atteindra pas le second tour en 2017, y parvient en 2022, perdant avec 37,6% des suffrages. Selon Bruno Bilde, "Tondelier c’est notre assurance-vie. On aurait un coco ouvriériste, on serait plus inquiets. Fabien Roussel, ça pourrait marcher sur Hénin. Mais Tondelier, jamais".

Elle est l’ancienne collaboratrice parlementaire de Cécile Duflot

Marine Tondelier a été la collaboratrice parlementaire de Cécile Duflot pendant deux ans, de 2015 à 2017. "On s’entendait très bien. Quand Cécile Duflot, comme plein d’autres députés, n’a pas été réélue en 2017, j’ai eu la chance d’être embauchée par une fédération d’associations environnementales", explique-t-elle à Reporterre. Issue du courant majoritaire d'EELV et soutenue par David Cormand, Julien Bayou et Eric Piolle - le maire de Grenoble dont elle a été la directrice de campagne lors de la primaire des Verts avant la présidentielle - elle espère succéder à l'ancienne ministre du Logement à la tête du parti. 

Elle est végétarienne depuis 2009

Marine Tondelier est végétarienne depuis 2009. Au JDD, qui a déjeuné avec elle cet été, elle indiquait qu’elle commandait souvent une portion de frites en complément de son repas végétarien. En tant que native du Pas-de-Calais, elle en a "besoin", assurait-elle. Cet été, elle avait défendu Sandrine Rousseau, attaquée après son appel à "changer de mentalité pour que manger une entrecôte cuite sur un barbecue ne soit plus un symbole de virilité". Marine Tondelier expliquait alors que la consommation de viande avait de forts impacts sur la planète, sa production entraînant déforestation, rejet de CO2 et tarissement des réserves d’eau. Elle parlait alors de son végétarisme. "Est-ce que j’embête les gens avec ça ? Non. Est-ce que j’interdis aux gens de le faire ? Non. J’explique juste qu’il y a un rapport viril avec le feu et la viande."

Lire aussi

Elle a souvent expérimenté l'union de la gauche

Aux élections municipales de 2014 à Hénin-Beaumont, Marine Tondelier figure en deuxième position sur une liste d'union de la gauche soutenue par le PS, EELV, le PRG et le PCF-Front de gauche. En 2021, aux élections régionales dans les Hauts-de-France, elle est également en deuxième position sur la liste d'union de la gauche menée par Karima Delli, et est élue conseillère régionale. À Reporterre, elle laisse entendre qu'elle fera toujours passer son parti avant l'alliance de la Nupes. "Cet espace de discussion a le mérite d’exister, mais il ne faut pas que toute l’énergie des écologistes aille dedans. Il faut qu’on cultive notre jardin. (...) Chaque mouvement doit s’occuper de lui parce que jamais la Nupes ne sera plus forte si chacun des quatre partis ne cultive pas son jardin. Donc quand je vous dis que je veux travailler en priorité sur ce parti écolo, c’est ce qu’on a de mieux à faire. Et pour l’écologie, et pour la gauche et pour la France."


Justine FAURE

Tout
TF1 Info