Ce dimanche matin, l'Élysée annonce que Missak Manouchian va entré au Panthéon.
À l'occasion du 82e anniversaire de l'appel du 18 juin 1940, Emmanuel Macron présidera une cérémonie au Mont Valérien à partir de 10h30.
LCI vous propose un portrait de Missak Manouchian, figure de la Résistance.

Ce qui était pressenti est désormais confirmé : le président Emmanuel Macron va faire entrer au Panthéon Missak Manouchian, figure de la Résistance d'origine arménienne, saluant ainsi sa "bravoure" et son "héroïsme tranquille", a annoncé l'Élysée ce dimanche 18 juin, alors que la France commémore l'appel du général de Gaulle du 18 juin 1940.

"Missak Manouchian porte une part de notre grandeur", il "incarne les valeurs universelles" de liberté, égalité, fraternité au nom desquelles il a "défendu la République", déclare la présidence dans un communiqué.

À TF1-LCI, L'Élysée confirme que la panthéonisation aura bien lieu le 21 février 2024, pour les 80 ans de la mort de Missak Manouchian.

Manouchian devient le premier résistant étranger et communiste à entrer au Panthéon

Chef militaire d'un groupe de résistants étrangers - des Francs-tireurs et partisans – Main-d'œuvre immigrée (FTP-MOI) - en région parisienne, Missak Manouchian fut arrêté en novembre 1943 et fusillé par l'armée allemande, à 37 ans, le 21 février 1944 au Mont-Valérien. Célébré par Aragon et Léo Ferré, il est aussi entré dans la mémoire collective à travers "l'Affiche rouge", placardée dans tout Paris par la propagande nazie durant son procès mais devenue depuis un symbole de courage et d'engagement.

Dix membres du réseau Manouchian, dont lui-même, y figurent, photo noir et blanc à l'appui, sur fond rouge sang, présentés comme "l'armée du crime" et accusés de dizaines d'attentats. "L'Affiche rouge" est aussi le titre d'un film sorti en 1976 qui immortalise l'histoire du groupe de résistants à l'écran. 

Missak Manouchian est également un héros national en Arménie, tout comme le chanteur Charles Aznavour, qu'il connut d'ailleurs enfant car il fut hébergé par ses parents à Paris.  

En entrant au Panthéon, il deviendra le neuvième membre de la Résistance à être ainsi honoré depuis le transfert des cendres de Jean Moulin en 1964. Mais il sera aussi le premier résistant étranger et communiste à y entrer.    

Depuis 2017, Emmanuel Macron a déjà fait accueillir trois grandes figures dans ce temple républicain : Simone Veil, Maurice Genevoix et la chanteuse franco-américaine Joséphine Baker, première personne noire et première artiste à rejoindre le Panthéon.


M.M avec AFP

Tout
TF1 Info