Élection présidentielle 2022

Présidentielle : après la victoire de Valérie Pécresse, LR affiche son unité

Aurélie Loek
Publié le 4 décembre 2021 à 17h07
JT Perso

Source : JT 20h WE

RÉACTIONS - Suite à la victoire de Valérie Pécresse au Congrès des Républicains de la droite, ses ex-concurrents et de nombreux ténors de la droite n'ont pas attendu pour la féliciter, montrant déjà une image d'unité.

Si tous n'étaient pas présents lors de l'annonce des résultats, ils ne se se sont pas fait attendre pour s'exprimer. Après l'annonce de sa victoire, Laurent Wauquiez, Rachida Dati, Damien Abad ou encore Bruno Retailleau n'ont pas hésité à féliciter la nouvelle candidate Les Républicains pour la présidentielle 2022. 

Voulant donner une image d'unité, ses opposants au Congrès de la droite se sont également déclarés prêts à poursuivre la campagne à ses côtés.

Une candidate pour conduire les Républicains vers la victoire

Le président de la région Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a ainsi assuré que Valérie Pécresse de son "soutien pour que notre famille remporte cette élection présidentielle". De même pour Rachida Dati, maire du 7e arrondissement de la capitale, qui lui a déclaré son soutien et "celui de l'ensemble des élus et militants Républicains de Paris"

Le président du groupe au Sénat Bruno Retailleau a quant à lui affirmé : "J'ai toute confiance en Valérie Pécresse pour nous conduire à la victoire !". Le candidat LR à la présidentielle de 2017 François Fillon l'a encouragé dans un tweet en écrivant : "Félicitations ma chère Valérie Pécresse. Tous mes vœux de succès t'accompagnent. Fonce et gagne pour la France."

Les différents soutiens à Valérie Pécresse ont également exprimé la volonté de faire bloc derrière elle, montrant une image d'unité et de rassemblement. Damien Abad, président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, pourtant soutien lors du premier tour de Xavier Bertrand a ainsi félicité Valérie Pécresse pour sa "victoire nette", affirmant que "la famille réunie, ça fait plaisir à tout le monde, aux militants, aux sympathisants, aux élus et surtout à l'électorat de droite".

Eric Ciotti, finaliste malheureux à la primaire, a également exprimé ses "salutations les plus chaleureuses, les plus sincères", rappelant plusieurs fois que c'était grâce "à une campagne de clarté absolue contre le macronisme" que les Républicains pourraient gagner en avril. Lors de la campagne, la présidente de l'Ile-de-France avait été notamment critiquée par sa trop grande proximité avec les valeurs portées par Emmanuel Macron. 

Décidé à ne pas être évincé pendant la campagne présidentielle qui commence pour les Républicains, Eric Ciotti a rappelé sa victoire inattendue au premier tour, et s'est dit décidé à continuer à veiller sur "les idées d'une droite claire, forte, sans compromission" lors de la campagne présidentielle qui commence pour les Républicains.

C'est une position sur laquelle il a été rejoint par d'autres membres de la droite. Ainsi Bruno Retailleau a averti : "Pour gagner, elle ne doit ni trahir ni même affadir ses convictions". "Seules les valeurs et les convictions que nous portons ensemble peuvent redonner espoir à notre pays", a de son côté conseillé Laurent Wauquiez.

Lire aussi

La veille de l'annonce des résultats de ce second tour du Congrès de la droite, l'eurodéputé Brice Hortefeux avait réaffirmé son soutien à Valérie Pécresse qui capable, selon lui, "de gagner l'élection présidentielle" en incarnant "l'autorité et la modernité"

La présidente de la région Ile-de-France devrait commencer sa campagne lundi lors d'un premier déplacement aux côtés d'Eric Ciotti dans les Alpes-Maritimes. Un meeting le 11 décembre est également programmé. Le président des Républicains, Christian Jacob, avant l'annonce des résultats, a cependant précisé que compte tenu de la situation sanitaire, ce meeting ne se tiendrait pas "en physique tel qu'il était prévu".


Aurélie Loek

Tout
TF1 Info